web analytics
Chroniques Contemporain J.C Lattès Jeunesse Les aventures de Cadel Piggot MSK

Ma chronique – Les aventures de Cadel Piggot : Evil Genius de Catherine Jinks

8 juillet 2011

 Ma Chronique:


Auteur : Catherine Jinks

Editions : MSK

Pages : 501

Prix :16 €

Date de sortie : Février 2010

Public : Tout public

evil genius

Résumé

«  Nom : Cadel Piggot
Âge : Sept ans
Loisirs : Geek de génie, Cadel Piggot peut en quelques clics faire dérailler un train ou pirater le compte bancaire de la reine d’Angleterre.

Signes particuliers : Méfiez-vous de son visage d’ange, ou vous pourriez être surpris !

Plongée inédite dans le cerveau d’un génie malfaisant, sous la houlette du très mystérieux psychologue Thaddeus, Les Aventures de Cadel Piggott relate avec un humour décapant la mauvaise éducation d’un garçon pas ordinaire.   « 

  Mon Avis:


Evil Genius… Voilà un titre qui en « jette »… Je ne vais pas mentir une fois de plus ce qui m’a attirée vers ce livre est la couverture, ce beau rouge avec pleins de 1 et de 0 … Et puis la quatrième de couverture à finit par me convaincre, une histoire sur un geek… Et oui je suis une geekette et je l’assume totalement ! Revenons à nos moutons.

Dans ce livre nous allons suivre Cadel, qui a 7 ans et qui est, un as en informatique mais plus généralement, un génie. Un génie pas comme les autres puisqu’il est légèrement asocial, méchant voire dangereux… Et nous allons grandir avec lui car au commencement de l’histoire il a 7 ans et on finit avec un Cadel âgé de 14 ans ! On va avec lui faire la découverte de ses vrais parents et des projets que lui
réserve son père surtout. Il va donc suivre à la lettre ce que son père va lui demander de faire…

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire qui traîne un peu en longueur par moment, et qui va très vite par la suite. Mais une fois les 150 premières pages passées je n’ai pas pu arrêter le livre. Car je voulais absolument savoir si Cadel allait aller au bout des idées complètement farfelues de son père mais aussi des siennes…

Cadel m’a vraiment entraînée dans son monde particulier j’avais un peu peur qu’il y
ai des équations un peu partout ou des choses très compliquées mais pas du tout malgré un vocabulaire précis par endroit, on n’a pas besoin d’avoir le dictionnaire sous les yeux pour comprendre
ce qu’il se passe dans le livre.

Une fois Cadel rentré dans sa nouvelle école, Aixis c’est là que j’ai vraiment aimé le livre, tout devient plus sombre, plus compliqué, plus dangereux… Et Cadel doit tenter de se retrouver dans tout ça et doute très rapidement du bien fondé ce l’Institut créé par son père, le Dr Darkkon, qui pour multiples raisons est en prison.

J’ai aimé manigancer les choses avec Cadel à réfléchir à la meilleure solution, à prendre des risques avec lui, avoir peur pour et avec lui… Il y a tellement de rebondissements dans ce livre que je n’ai pas pu le refermer avant d’avoir eu le point final. Car être dans le cerveau d’un génie de 14 ans ça n’arrive pas tous les jours de plus qu’on oublie vite le jeune âge de Cadel sauf sur certaines réactions
où l’on se rend compte que ce n’est encore qu’un adolescent.

Comme je le disais plus haut une fois l’action lancée on ne s’arrête plus et tout vas très vite on tourne les pages sans s’en rendre vraiment compte tellement on est prit dans les enquêtes (embrouilles ?) de Cadel, mais il est vrai qu’avant l’arrivée de Cadel à l’Institut j’ai trouvé qu’il y avait deux rythmes différents qui m’ont un peu gênée. Je m’explique on va passer 110 pages à survoler 3 ans de la vie de Cadel ce qui donne un rythme soutenu à la lecture et d’un coup on va passer 40 pages sur 2-3 jours de sa vie… Cela m’a un peu gênée mais par la suite on restera sur un rythme plus au jour le jour qui est très agréable pour échafauder les plans avec Cadel !

Au niveau des personnages… Comment ne pas aimer notre tête blonde avec son visage innocent ! C’est d’ailleurs un fait qui sera souvent souligné dans le livre, qu’avec un visage pareil on ne pourrait jamais imaginer qu’il est le méchant dans l’histoire ! Et pourtant Cadel apparaît une grande partie du livre, comme un méchant, mais on se rend vite compte qu’il est quand même influençable et qu’il cherche à impressionner deux autres personnages importants de l’histoire.

En premier le Docteur Darkkon qui est le père de Cadel, qui se trouve derrière les barreaux. Pour communiquer avec son fils il utilise des stratagèmes qui m’ont beaucoup fait rire j’ai trouvé que ses retransmissions étaient la petite dose d’humour du livre qui n’était jamais de trop pour moi.

Et enfin Thaddeus Roth, le psychologue de Cadel qui va lui apprendre qui est son père et lui faire rencontrer par écran interposé. Il va jouer un rôle très important durant les 7 années où nous allons suivre Cadel. Il va être son mentor, mais aussi sa motivation et pas toujours positive… Thaddeus malgré son soutien pour Cadel, il sera le premier à toujours le pousser vers le «  côté obscure de la force » puisque c’est ce que tout le monde veut, que Cadel soit un criminel exceptionnel.

Pour ce qui est du style d’écriture, il est très simple et fluide malgré le thème abordé ce qui fut un soulagement pour moi comme je le disais plus haut. Tout est très bien décrit on n’a pas de mal à situer les personnages dans leur environnement, et il y en a beaucoup dans ce livre !

Pour conclure je conseillerai ce livre à tous les geek ou geekette ça c’est sur mais aussi à toute personne qui touche à un ordinateur car on n’imagine pas tout ce qu’on peut faire avec et Cadel nous l’explique parfaitement ! Vraiment un bon livre à découvrir !

Points finals :

Le point positif : Les nombreux rebondissements

Le point négatif : les 2 temps de la première partie.

Je tenais à remercier très chaleureusement les Editions MSK pour ce livre, et particulièrement Anne  pour ce livre !

You Might Also Like

  • Genius Squad « Take A Book 28 août 2011 at 20 h 50 min

    […] Vous le savez si vous suivez le blog ce livre est une suite d’Evil Genius de Catherine Jinks. J’avais beaucoup aimé ce premier tome puisque je lui avais mis la note de 9/10 ! Et quand j’ai trouvé le tome 2 dans ma boîte aux lettres j’ai sauté au plafond ! Vous pouvez retrouver ma chronique sur le premier tome ici : Evil Genius . […]