web analytics
Adulte Chroniques Contemporain Divers Robert Laffont

Ma chronique – Wam de Slimane Kader

22 août 2011

 Ma Chronique :


Auteur : Slimane Kader

 Editions : Robert Laffont / Nil

Pages : 162

Tome : 1

Prix : 17€

Date de sortie : 22 Août 2011

Public : Tout public

Résumé

 »  Wam et ses copains de la « cité des artistes » ont un emploi du temps immuable : lever à 16 heures puis occupation du hall BC jusqu’à la tombée de la nuit. Un soir, accablés par l’ennui, ils décident d’une virée sur Paname… Le début d’une nuit de folie… Happé dans un tourbillon de vie et d’embrouilles, Wam se retrouve au milieu d’une crise de couple, se tape la cloche à l’oeil dans une brasserie, festoie dans un Donald avec un caïd du 93, pousse la chansonnette dans un loft de bobos, devient mascotte d’une soirée mondaine, transforme un camion poubelle en taxi, etc.

Sur le modèle de After Hours de Martin Scorcese – une nuit, une grande ville, une succession d’aventures -, ce premier roman enchaîne blagues et rebondissements à un rythme trépidant et nous fait découvrir un Paris inédit : voici la ville lumière telle qu’elle brille dans le regard d’un enfant des cités. Voici comment toute ville fait fantasmer ceux qui vivent à ses marges…»

 Mon Avis :


Je crois que le résumé parle de lui-même… J’ai rigolé rien qu’en le lisant et c’est lui qui m’a décidé à demander le partenariat. Je tiens donc à remercier chaleureusement Livraddict et Robert Laffont / Le Nil . La couverture est très simple blanche avec Wam écrit en rouge dessus mais elle m’a quand même tapée dans l’œil !

Dans ce livre on va suivre Wam, jeune homme de 23 ans, qui ne fait grand-chose de sa vie… Sauf que cette soirée que l’on va vivre avec lui n’a rien d’ordinaire !  Loin de là ! Il va aller sur Paris et il va se retrouver sans sa bande et tout va légèrement déraper on va dire…

J’ai vraiment vraiment beaucoup aimé l’humour très présent dans ce livre il ne se passait pas un chapitre sans que je rigole, que je n’arrête ma lecture pour lire la phrase ou le paragraphe à autre voix aux gens autour de moi ! Et ils rigolaient tous, ce qui est plutôt rare qu’une blague fasse l’unanimité !

Je suis rentrée très rapidement dans l’histoire, il faut dire que tout se lance très rapidement Wan se levant à 16h la soirée débute très vite ! Et une fois que Wam se retrouve seul tout s’enchaîne à une vitesse folle. On se demande même comment s’est possible d’avoir autant de poisse dans une seule et même soirée !

Le fait d’être immergée dans la vie de Wam fût une expérience très intéressante pour moi, il nous apprend des choses, comme comment draguer une Gauloise, ou faire un resto-basquet ! Et le fait de suivre sa vie avec ses hauts et ses bas m’a appris des choses sur la vie des jeunes des cités qui sont pour moi enrichissante.

Je tire mon chapeau à Slimane Kader, l’auteur, pour ce premier livre, j’aurais aimé savoir s’il y avait une part de vérité dans la vie de Wam, car sur certaines choses on sent un peu le vécu ! Après je peux très bien me tromper mais moi ça m’a aidée à rentrer plus vite dans l’histoire.

Niveau personnage je ne me suis pas spécialement attaché à Wam, le livre est trop court pour cela et je ne nous ai pas trouvé de points communs. Mais cela n’empêche pas que Wam et sa bande m’a entraînée dans leur monde de la « Téci des Artistes » avec leurs blagues et leur univers si particulier. Ils ont tous un passé ou une vie plus ou moins lourds et ça, ça touche n’importe qui …

Le style d’écriture m’a un peu dérangé, ce n’est pas le fait qu’il y ai du verlan dans toutes les phrases mais plutôt qu’il y ai trop de « … » les phrases sont très courtes et souvent ponctuées de trois points de suspension. Ce qui à la longue est un peu lassant. Mais hormis cela le style d’écriture est très frais, dynamique il se laisse lire très facilement. Mais je pense que le verlan pourra gêner certaines personnes quand même.

Pour finir j’ai vraiment aimé ce livre qui m’a découvrir un monde que je ne connaissais pas et rien que pour ça je dis merci à Slimane Kader, je conseille vraiment ce livre à tout le monde il est court et c’est une petite bouffée d’air frais !

Points finals :

Le point positif : Le livre dans son ensemble

Le point négatif : Le style d’écriture.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply