web analytics
Adulte Chroniques Divers Fantastique

Ma chronique – Un monde idéal où c'est la fin ? de J.Heska

20 septembre 2013

présentation copie

Auteur : J.Heska

Editions : 2nde chance

Pages : 238

Tome : 1

Prix : ? €

Date de sortie : 2013

Public : Adulte

 

un monde idéal où c'est la fin

 

Résumé

«  Bienvenue dans un monde idéal !

Un monde idéal où la civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Dérèglement du temps ? Avènement de la magie ? Crise climatique irréversible ? Épidémie mondiale de mort subite ? Extra-terrestres maladroits ? Invasion de poireaux découpeurs de cervelles ? Crise de déprime globale ? Robots hors de contrôle ? Zombies entreprenants ?
Découvrez 100 histoires drôles, émouvantes, tragiques ou absurdes qui mènent à notre perte !

Mais c’est quoi Un monde idéal ? C’est une collection de livres reposant sur un concept tout simple qui a fait le succès du site Internet www.jheska.fr : des textes courts et percutants relatant des histoires basées sur des « et si » ?

Un livre parfait pour un petit moment de détente égoïste, dans le bus, à la pause déjeuner, le soir avant de se coucher ou à la plage ! »

 

chronique copie

 

Qui sur la blogosphère n’a jamais entendu parler de J.Heska ? Et surtout de son dernier livre Un monde idéal où c’est la fin ? Je tenais à remercier les éditions seconde chance pour la découverte de ce livre.

 

La plupart des chroniques que j’ai lu sur la blogo par rapport à ce livre étaient vraiment bonnes et malheureusement je n’ai pas accroché avec le style du roman… Je ne sais pas trop par où commencer, déjà pour moi une nouvelle est supposée faire plusieurs pages ici le grand maximum est 2 pages, ce qui fait qu’on se retrouve avec une centaine de nouvelles ; ce qui pour être tout à fait honnête m’a paru vraiment trop …

 

J’ai vraiment eu l’impression de lire une sorte de cahier d’auteur où il aurait posé les bases d’idées, avec les grandes lignes ni plus ni moins. Le tout sur 1 ou 2 pages, du coup il faut tout le temps changer de personnages, d’action, de lieux, d’époques, de mœurs et j’en passe…

 

Tout ça a fait que je n’ai pas réussi à rentrer dans l’univers que nous propose l’auteur, il utilise l’humour, l’ironie, le cynisme mais il y a quelques passages qui m’ont fait grincer des dents. Le fait de sacrifier ses enfants, l’histoire sur l’homosexualité entre autre sont celles qui m’ont vraiment le plus dérangé.

 

Je ne pense pas que cela serve à grand-chose que je continue de lister ce que je n’ai pas aimé dans le roman, je suis passé à côté de ce qu’a voulu nous proposer J.Heska.

 

2/10

 

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Ma Léoméliette 20 septembre 2013 at 9 h 13 min

    je vais demander à Florianne de nous l’acheter pour la MDT , merci

    • Reply Moody 20 septembre 2013 at 10 h 48 min

      Je n’ai pas du tout accroché avec le roman mais tous les goûts sont dans la nature ^^ »

  • Reply latetedansleslivres 20 septembre 2013 at 17 h 58 min

    Je comprends, en effet les nouvelles sont assez courtes, je n’ai pas adoré non plus!

    • Reply Moody 20 septembre 2013 at 22 h 12 min

      ouais, je n’ai pas accroché :/

  • Reply froggy80 22 septembre 2013 at 7 h 01 min

    Pour ma part, j’ai bien hâte de le découvrir. J’avais bien aimé Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir… dont j,avais trouvé le style bizarre au début. Mais qu’en final, j,avais apprécié. J’espère que j,aimerais autant celui-ci qui se présente sous formes de nouvelles… Bisous xox

    • Reply Moody 22 septembre 2013 at 15 h 26 min

      Alors celui là devrait te plaire aussi 😉

  • Reply C’est lundi ! Que lisez-vous ? [117] | Take A Book - Chroniques littéraires 23 septembre 2013 at 19 h 53 min

    […] Un monde idéal où c’est la fin – ma chronique […]

  • Reply faelys 26 septembre 2013 at 13 h 44 min

    je comprends tout à fait ce que tu dis sur le ton parfois très dérangeant de ce recueil de nouvelles que je viens de finir!

    • Reply Moody 27 septembre 2013 at 8 h 33 min

      Oui après c’est un style mais je n’ai pas accroché :/

  • Reply Bilan du mois de septembre 2013 | Take A Book - Chroniques littéraires 2 octobre 2013 at 22 h 36 min

    […] Un monde parfait où c’est la fin ( le 19 septembre) – ma chronique […]

  • Leave a Reply