web analytics
Chroniques Fantastique Macadam Milan Young Adult

Ma chronique – La couleur de la peur de Malorie Blackman

23 septembre 2013

présentation copie

Auteur : Malorie Blackman

Editions : Macadam

Pages : 315

Tome : 1

Prix : 13,90€

Date de sortie : 18 septembre 2013

Public : Young Adult

 

La couleur de la peur

 

Résumé

«  Comment avais-je fait ça ? Comment avais-je pu arrêter d’être moi pour me glisser dans la vie de Steve ? Comment était-ce possible ? J’ai regardé mes mains. Elles tremblaient. C’était dingue ! Le rêve de Steve était si réel. Car ce ne pouvait être que ça : un rêve. Mais d’où venait-il ? J’avais mes propres cauchemars. Mais aucun ne ressemblait à ça. Aucun n’était si intense et aucun ne m’avait fait pénétrer dans la tête de quelqu’un d’autre. Chacun de nous a son cauchemar. Une histoire de créatures monstrueuses, de poursuites infernales ou d’effroyables tortures, qui revient inlassablement, dans nos nuits les plus noires… Un seul cauchemar, toujours le même, qui n’appartient qu’à nous. Lors d’un accident de train, Kyle, lui, se découvre l’étrange pouvoir de vivre les cauchemars des autres. De l’intérieur. Comme s’il y était. En attendant les secours, tandis que, la mort rôde parmi les victimes inconscientes, Kyle plonge ainsi au cœur de l’horreur… »

 

chronique copie

 

Ce roman m’a permis de découvrir l’auteur Malorie Blackman, j’avais entendu beaucoup de bien de son autre saga : Entre chiens et loups et il me tardait de découvrir sa plume. Je tenais à remercier les éditions collection Macadam pour cette découverte.

Kyle est un jeune adolescent qui a déjà traversé certaines épreuves qui lui ont laissé des cicatrices, et pas forcément visibles… Mais lors d’un voyage scolaire en train toute sa vie va basculer et il va devoir faire face à plusieurs cauchemars ….

J’ai terminé ce livre il y a quelques heures et je n’arrive toujours pas à savoir quel sentiment prédomine les autres. J’ai été très surprise de la tournure que prend le livre je ne m’attendais absolument pas à ce l’auteur nous fasse explorer son idée de cette manière. Mais elle m’a agréablement surpris !

Mais malgré cela j’ai trouvé qu’il y avait certaines longueurs par moment, il faut dire qu’un chapitre sur deux nous changeons de point de vue mais aussi d’histoire, et tout cela se fait sous forme de nouvelle. Nous rentrons dans les rêves, ou plutôt les cauchemars, des gens qui entourent Kyle, et on sait donc que notre fil rouge sera vraiment très étendu et qu’il faudra réussir à s’adapter aux différentes histoires.

Car chaque cauchemar est particulier, il peut être totalement crédible ou alors totalement surréaliste. Donc dès que l’on est immergé dans un nouveau point de vue on ne sait jamais sur quoi on va tomber, mais ça apporte un petit plus à l’histoire qui m’a fait sourire plus d’une fois. Il y en a des poignants, des terrifiants, des absurdes, des émouvants on passe par une longue série d’émotions diverses.

Au niveau des personnages je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, malgré que l’on inspecte leur pire peur on reste très en surface et il est difficile de prendre en affection quelqu’un.

Le style de l’auteur est agréable, elle rythme énormément ses récits ce qui fait que l’on tourne les pages rapidement. Elle amène toutes ses nouvelles de manières tantôt subtiles tantôt abruptes, elle n’hésite pas à maltraiter ses personnages et c’est rafraichissant !

Pour finir un livre qui surprend, qui sort des sentiers battus mais qui laisse quand même plus une impression d’un recueil de nouvelles que de vrai roman.

 

7/10

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Céline (les lectures de Céline) 23 septembre 2013 at 23 h 45 min

    Une très belle découverte également ! Et je te rejoins tout à fait sur l’impression du recueil de nouvelles !

    • Reply Moody 24 septembre 2013 at 0 h 05 min

      Heureuse de voir que mon point de vue est partagée 🙂

  • Reply Bilan du mois de septembre 2013 | Take A Book - Chroniques littéraires 2 octobre 2013 at 22 h 36 min

    […] La couleur de la peur ( du 19 au 23 septembre) – ma chronique […]

  • Leave a Reply