web analytics
Chroniques Collection Pandore Fantastique Le Pré aux clercs Young Adult

Ma chronique – Coeurs de rouille de Justine Niogret

15 octobre 2013

présentation 1

coeurs de rouille
Auteur :
Justine Niogret

Editions : Pandore

Pages : 273

Tome : 1

Prix : 16€

Date de sortie : 12 septembre 2013

Public : Young Adult

Résumé

«  La cité du ciel est en plein déclin. Les robots, jadis fidèles serviteurs, régressent jusqu’à devenir des machines stupides ou de terrifiants prédateurs. Saxe est un artiste qui survit en travaillant sur les golems actionnés par magie. Dresde est une jolie automate qui n’a connu que le luxe avant que son maître l’abandonne. Tout les sépare, et pourtant ils vont partager un rêve commun : s’enfuir de la forteresse volante. Traqués par un tueur mécanique qui écorche les humains pour voler leur peau, ils se lancent dans une course peut-être sans espoir : retrouver la mythique porte ouvrant sur la liberté. »

 

chronique 1

Je dois dire que c’était une grande première pour moi je n’avais jamais lu de livre de Justine Niogret et lorsque j’ai dit ça à des blogueuses on m’a tiré les oreilles, mais mon erreur est réparée. Je tenais à remercier les éditions Pandore pour m’avoir permis de faire cette découverte.

Saxe est un jeune homme qui n’attend plus grand-chose de sa vie, il espère seulement pouvoir enfin sortir de la Cité et il ne se doute pas que son soutient va venir d’une personne totalement inattendue…

Je ne sais quoi vous dire sur ce roman car je suis très partagée. Car j’ai aimé l’idée générale du livre, elle est très fraîche ; je n’ai jamais lu de livre sur les robots. Alors forcément quand l’auteur m’a entrainé dans cet univers là j’ai sauté à pieds joints dedans. Et je dois dire que le sujet est vraiment bien exploité que ce soit les golems ou les agolems l’auteur mène vraiment bien son sujet !

Mais je dois avouer que j’ai été bloquée par le rythme donné par l’auteur à la quête de nos héros, et cela m’a gêné. Tout était trop haché et cela me ralentissait lors de ma lecture et j’ai eu du mal à vraiment rentrer dans l’histoire comme je l’aurai souhaité afin de vivre l’histoire à 200%.

Mais malgré cela l’auteur a quand même su me captiver pour que je veuille avoir le dernier mot de l’histoire. Savoir si nos deux héros, tellement différents et pourtant complémentaires, vont réussir à franchir la dernière porte. Et surtout j’espérai que le bonheur refasse son apparition dans cette histoire.

Je m’explique en lisant ce roman on ressent la peine de tous nos personnages, la moindre petite pièce de la cité m’a fait ressentir de la peine. Tout est faux dans cette ville, on enfouit le passé derrière des portes scellées et surtout on détruit tout ce qui est plus fort que nous. Et ce condensé d’émotions va crescendo jusqu’aux dernières pages ceci reste mon plus joli souvenir de ce roman.

Au niveau des personnages que ce soit Saxe, Dresde ou Pue-la-viande je n’ai pas réussi à m’accrocher à eux, je suis restée trop en surface.

Le style de l’auteur est au final ce qui m’a gêné, le fait que les phrases soient très courtes par moment et très nombreuses m’ont donné une impression de saccadé et comme expliqué plus haut, ça m’a bloqué par moment. Mais il y a beaucoup de dialogues dans le roman ce qui nous permet d’avancer quand même dans le roman.

Pour finir, un tome sombre et intriguant mais dans lequel je n’ai pas vraiment trouvé ma place.

6/10

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Cindy Van Wilder 16 octobre 2013 at 9 h 03 min

    Merci de cet avis la Miss 🙂 Pour le moment, je pense passer mon tour sur ce roman (je sors d’un roman avec un style très « haché » également et un peu de changement sera le bienvenu 😉 )

    • Reply Moody 16 octobre 2013 at 11 h 06 min

      Comme je te comprends 🙂

  • Reply Ma chronique – Rock Star Vampire d’Yves Bulteau | Take A Book - Chroniques littéraires 21 octobre 2013 at 9 h 04 min

    […] une autre des belles sorties de chez Le Pré aux clercs du mois de septembre ! Après Cœurs de rouille je me suis jetée sur RSV, et je peux vous dire que je ne suis pas déçue du voyage ! Je remercie […]

  • Leave a Reply