web analytics
Adulte Chroniques Milady Milady Romance Romance

Ma chronique – La dernière lettre de son amant de Jojo Moyes

9 mars 2014

présentation 1
la dernière lettre de son amant
Auteur :
Jojo Moyes
Editions : Milady Romance
Pages : 480
Tome : 1
Prix : 18,20€
Date de sortie : 21 mars 2014
Public : Adulte

Résumé

« Deux époques, deux destins de femmes.
Jennifer vit dans une cage dorée sur la Riviera pendant les années 1960. Depuis son accident de voiture, elle a perdu la mémoire… jusqu’au jour où cette femme mariée redécouvre les lettres de son amant.
Quarante ans plus tard, Ellie retrouve cette correspondance amoureuse. Au fil de son enquête, la jeune femme va reconsidérer sa conception de l’amour et surtout son histoire avec un homme marié. La dernière lettre changera leur vie à jamais. »

chronique 1

Le nom de l’auteur doit vous sembler familier, en effet il s’agit de la brillantissime auteur d’Avant toi, l’un de mes plus gros coup de coeur de l’année 2013. Je remercie donc les éditions Milady Romance pour m’avoir permis de lire ce livre.

Jennifer et Ellie, deux femmes que deux époques séparent. Et pourtant une même lettre va changer le courant de leur vie à toutes les deux, et si le pouvoir des mots pouvait nous permettre de nous affranchir de nos peurs ?

J’avais un peu peur en commençant ce livre et j’ai souvent repoussé sa lecture. Lorsque j’ai un aussi gros coup de coeur que celui que j’ai eu pour Avant toi, j’ai toujours peur de lire un autre livre dans un genre différent, du même auteur. Et bien ici, même si je n’ai pas eu de coup de coeur, Jojo Moyes aura su m’émouvoir et me confirmer que c’est une auteur vraiment talentueuse.

Cette histoire parlera d’adultère, et même si j’étais réticente au départ j’ai aimé la façon dont l’auteur va aborder le sujet. Elle ne prendra pas parti, au contraire j’ai eu l’impression qu’entre Jenny et Ellie elle nous montrait un peu tous les scénarios possibles. Et au final je n’ai pas jugé non plus nos héroïnes, j’ai espéré, ragé et pleuré avec elles.

Car une fois de plus j’ai été transportée, je me suis parfaitement immergée dans ce Londres des années 60, où une femme n’était pas vraiment libre de vivre sa vie. On se rend compte combien les moeurs étaient différents il y a seulement 60 ans,(cigarette, alcool, l’amiante…) et quel courage il fallait pour tenter quelque chose qui sortait des « rails. C’est pour cela que j’ai tellement aimé le personnage de Jennifer, mais nous y reviendrons plus tard.

Le fait que le roman soit découpé en 2 parties ne m’a pas vraiment dérangée, on sait très bien lorsque l’on a affaire à Jenny ou Ellie. Là où j’ai un peu plus été perdue c’est à cause de la manière avec laquelle l’histoire de Jennifer est racontée, par bribes et pas dans le bon ordre. Mais une fois que je m’y suis faite j’ai vraiment pu me plonger dans son histoire. Et croyez moi cette partie est magnifique, je n’ai pas arrêté de penser à la fin de son histoire, je voulais savoir comment tout se finissait…

La partie sur Ellie est quand même plus courante et je l’ai trouvée moins passionnante jusqu’à un certain point de l’histoire. Et là toutes mes espérances se sont réveillées d’un coup, et mon cerveau est parti dans tous les sens; et oui j’ai pleuré sur la fin du livre, vous voilà prévenus !

Même si au final j’ai trouvé qu’il y avait une certaine part de prévisibilité, j’ai adoré ce roman, il m’aura fait passer par une palette d’émotions incroyable ! J’en garderai un très bon souvenir et je le recommanderai aux personnes ayant les nerfs solides quand même !

Au niveau personnages comme je le disais j’ai beaucoup aimé Jennifer, car derrière son apparence de femme parfaite, on sait à quel point elle est seule et perdue. Le courage quel déploiera malgré tout aura forcé mon admiration et si elle existait j’aurai vraiment aimé la rencontrer !

Ellie m’a un peu plus tapé sur le système à ne pas voir ce qui semblait évident au bout de 3 pages de lecture. Mais au fur et à mesure on la découvre un peu plus et on se rend compte qu’elle cherche juste l’amour comme tout le monde ici bas…

Mon cher Boot est un personnage qui m’aura fait rêver, mis des étoiles plein les yeux, bref je l’ai aimé ! J’espère de tout coeur qu’il vous plaira autant qu’à moi.
Le style de l’auteur est comme toujours très agréable malgré quelques lenteurs qui sont vite oubliées par les nombreux retournements de situations.

Pour finir, un livre qui vous fera réfléchir à la portée des mots et de l’amour. A découvrir !

8/10

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Carnetparisien 9 mars 2014 at 20 h 54 min

    Ton article me donne envie de découvrir ce roman ! Je l’ajoute à ma Wish List, et m’en vais découvrir ton précédent post sur le même auteur 🙂

    • Reply Moody 9 mars 2014 at 21 h 15 min

      Jojo Moyes est une artiste ! J’espère que tu la iras un jour 🙂

  • Reply Nimphadora 9 mars 2014 at 20 h 54 min

    Bon… Je m’étais dis qu’il fallait que j’arrête d’exploser mon budget avec des achats de livres… Mais comment résister ? xD J’avais déjà vu ( et lu ! ) le résumé et il m’inspirait pas mal, mais ta chronique m’a encore plus donné envie de me le procurer à sa sortie et de le lire ! ( en plus sa sortie tombe au bon moment, pile quand j’aurais pas mal de temps de libre.. ) Comment résister ?! xD

    • Reply Moody 9 mars 2014 at 21 h 16 min

      En effet tout est réuni pour acheter ce roman xD Hésite pas à venir m’en parler lorsque tu l’auras lu 😉

      • Reply Nimphadora 9 mars 2014 at 21 h 37 min

        Il va falloir que j’apprenne à lire plus vite ou à résister à mes achats compulsifs de livres, sinon je risque d’avoir un problème xD Et pas de problème je viendrais t’en parler avec plaisir dès qu’il sera lu ^^

        • Reply Moody 9 mars 2014 at 22 h 07 min

          A très vite alors 🙂 Et on est toutes des acheteuses compulsives xDDD

  • Reply Caladhiel 9 mars 2014 at 22 h 34 min

    Comme Nymphadora, j’avais déjà ajouté ce livre à ma wishlist après avoir lu une chronique sur un autre blog, et la tienne confirme mon envie de découvrir cet auteure. Merci!

    • Reply Moody 9 mars 2014 at 22 h 37 min

      il faut lire Avant toi aussi !!!!! J’espère que tu aimeras 😉

      • Reply Caladhiel 10 mars 2014 at 23 h 35 min

        Je les ai ajoutés tous les deux 😉 Par contre… ça risque de ne pas être pour tout de suite, vu ma PAL… mais un jour j’y arriverai! Tu as un truc infaillible pour lire autant en si peu de temps? (parce que genre si tu as trouvé comment faire en sorte que les journées fassent plus de 24h je suis vraiment preneuse!) 🙂

        • Reply Moody 11 mars 2014 at 13 h 28 min

          Malheureusement non je n’ai pas trouvé xD Je ne lis pas bcp, seulement un ou deux livres par semaine 😉

  • Reply topobiblioteca 10 mars 2014 at 10 h 52 min

    J’ai également adorée Avant toi, qui fut un coup de coeur ! Une histoire remplie d’émotions et très bien écrite et je lirai à coup sur celui-ci =)

    • Reply Moody 11 mars 2014 at 13 h 27 min

      Oh oui oui oui 🙂 si tu as aimé Avant toi celui ci même dans un autre registre devrait te plaire.

  • Reply C’est lundi ! Que lisez-vous ? [139] | Take A Book - Chroniques littéraires 11 mars 2014 at 16 h 26 min

    […] La dernière lettre de son amant  – ma chronique […]

  • Reply Livres de Filles 11 mars 2014 at 16 h 41 min

    Je n’ai toujours pas lu Avant toi , mais je pense que je le lirais avant celui-ci. Les couvertures se ressemble beaucoup beaucoup je trouve au début je pensais que c’était la suite.
    Merci pour ton avis 🙂

    • Reply Moody 11 mars 2014 at 19 h 53 min

      c’est vrai pour les couvertures je n’avais pas fait attention ! J’espère que tu aimeras 🙂

  • Reply Caladhiel 11 mars 2014 at 19 h 42 min

    Pas beaucoup? Un ou deux livres par semaine? Hihihi tout est relatif hein 😉 J’en lis en moyenne un par semaine aussi, mais ce ne sont pas des gros pavés non plus pour le moment 😉

  • Reply Les mots de Letizia 22 mars 2014 at 10 h 49 min

    Pourquoi pas un jour

  • Reply Bilan du mois de Mars 2014 | Take A Book - Chroniques littéraires 1 avril 2014 at 9 h 05 min

    […] La dernière lettre de son amant (du 8 au 9 mars) – ma chronique […]

  • Leave a Reply