web analytics
Adulte Chroniques Contemporain Divers Michel Lafon Michel Lafon

Ma chronique – Entre mes mains le bonheur se faufille d'Agnès Martin Lugand

11 juin 2014

présentation 1

Entre mes mains le bonheur se faufile
Auteur :
Agnès Martin Lugand

Editions : Michel Lafon

Pages : 336

Tome : 1

Prix : 16,95€

Date de sortie : 05/06/2014

Public : Adulte

Résumé

«  Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.

Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…

Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.»

chronique 1

Cette chronique ne sera pas comme les autres mes amis, en effet je vais laisser ma place à une chroniqueuse de choc, Cicé. Je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour ce roman.

Iris, mariée à Pierre, médecin, travaille dans une banque et s’ennuie fermement dans sa petite vie de bourgeoise tranquille. Mais un jour beau jour une trahison éclate au grand jour et tout va changer pour notre héroïne…

Sa vraie passion est la couture mais ayant d’une part été refusée dans l’école de couture pour laquelle elle avait postulé étant adolescente et face à l’hostilité de ses parents concernant ses plans de carrière dans la mode d’autre part, elle a donc refoulé ses ambitions artistiques dans son grenier. Et j’ai tout de suite été happée par la vie d’Iris qui au final nous fait de la peine sur le début du roman, mais dont on sent l’espoir renaître petit à petit.

J’ai aimé suivre la vie d’Iris sa belle évolution et surtout lire le courage qu’il lui faut afin de tenter le tout pour tout. Mais on comprend très vite que c’est un peu sa dernière chance de se sentir libérée et d’être enfin celle qu’elle a toujours voulu être ; elle en a marre de se cacher !

Alors forcément lorsqu’elle va entamer son aventure sa vie va basculer du tout au tout, son comportement, l’opinion qu’elle a d’elle-même et de son mariage vont être remis en question; elle va être emportée dans une spirale de soirée mondaines, de strass et paillettes. Et surtout elle va faire la rencontre décisive de sa vie au travers de Marthe, qui vous fera sourire plus d’une fois !

Ce qui au final m’aura le plus séduit dans ce livre est que l’on peut très facilement s’identifier à Iris, l’auteur nous embarque littéralement dans son histoire et on se pose la question du « Et si…. ? ». On a tous connu à un moment donné la quête ultime pour savoir qui on est vraiment ; et même si ici on pousse un peu dans le cliché par moment j’ai adoré suivre la quête d’Iris.

Au niveau des personnages j’ai beaucoup apprécié notre héroïne, elle me fait penser à un oiseau qui sort de sa coquille et apprend à voler, elle va mener des combats intérieurs et traverser les épreuves la tête haute. Et j’ai adoré Marthe, belle, forte, autoritaire et charismatique.

Le style de l’auteur est simple et direct. Elle ne se perd pas en fioritures et va à l’essentiel ce qui fait qu’on dévore très rapidement les 340 pages.

Ce roman est facile à lire et même si par moments des dénouements sont cousus de fils blancs, l’auteur m’a réservée des surprises que je n’avais pas vues venir. Un bon roman à lire cet été à l’ombre de votre parasol.


Acheter ce roman (ebook)

9/10

You Might Also Like

No Comments

  • Reply C’est lundi ! Que lisez-vous ? [153] & You Tube | Take A Book - Chroniques littéraires 30 juin 2014 at 18 h 01 min

    […] Entre mes mains le bonheur se faufile – Sa chronique […]

  • Reply Bilan du mois de Juin 2014 | Take A Book - Chroniques littéraires 4 juillet 2014 at 15 h 07 min

    […] Entre mes mains le bonheur se faufile – Chronique Cicé […]

  • Leave a Reply