web analytics
Chroniques Collection R Dystopie Fantastique Robert Laffont Young Adult

Ma chronique – Le Joyau d'Amy Ewing

5 septembre 2014

présentation 1

le joyau
Auteur :
Amy Ewing
Editions : R
Pages : 452
Tome : 1
Prix : 17,90€
Date de sortie : 18 septembre 2014
Public : Y.A
Amazon : Le Joyau, tome 1

Résumé

« Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d’être formée dans l’optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l’opulence et le luxe, c’est la descendance…
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l’Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l’appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l’étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien… et tâcher de rester en vie. Mais c’est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au coeur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu’ils redoutaient… »

chronique 1

 Je n’avais pas entendu parler de ce livre avant que la Collection R explique qu’il serait publié chez eux. Mais le résumé m’avait beaucoup intriguée du coup j’ai voulu tenter l’aventure; je remercie la Collection R pour ce livre.

Violet sait que son destin ne lui appartient plus, elle le sait depuis l’âge de 12 ans lorsqu’elle a été diagnostiquée Mère Porteuse. Mais elle ne pensait pas que sa vie dans le Joyau pouvait être encore pire que ce qu’elle avait déjà vécu; et pourtant…

Eh bien je dois dire que je ressors de cette lecture globalement satisfaite, l’histoire a su m’emporter sans pour autant me captiver; mais l’univers dystopique mis en place est intéressant. Il faut dire que l’auteur prend son temps pour installer son monde, un peu trop d’ailleurs, ce qui fait qu’on ressort de cette lecture avec beaucoup de questions.

Le fait est que l’auteur nous inonde de détails est un reproche que je fais à de nombreux premiers tomes, mais ici on va très vite être enfermé dans une routine, et j’en suis venue à me demander quand est ce que les choses allaient un peu s’accélérer. Heureusement que pendant ce temps on apprend un peu plus de choses sur l’univers des 4 Maisons fondatrices et des cercles qui compose l’île, sinon on s’embêterait une bonne partie du roman…

Il y a une partie « magique » dans cette histoire qui est représentée par les Augures, j’ai trouvé le système mis en place par l’auteur vraiment ingénieux et il me tarde d’en apprendre un peu plus ; car au final on reste très en surface des possibilités de ces « pouvoirs ».

Mon intérêt s’est réveillé une fois que les essais commencent, je n’ai pas pu lâcher le livre; je voulais aller jusqu’au bout afin de comprendre comment tout cela pouvait finir. Et je n’ai pas été déçue de ce côté là, Amy Ewing nous révèle toute la cruauté de ses personnages dans les derniers chapitres.

En parlant de la fin, je n’ai pas vu venir certains retournements de situation et c’est en partie pour cela qu’il me tarde de lire la suite. Car j’ai envie de savoir ce qu’il va advenir de nos personnages, quelle évolution est possible pour eux dans un monde aussi cruel et déroutant.

Le seul petit bémol que j’exprimerais pour ce livre est la romance, qui est un peu de trop au final dans l’histoire, même si elle amène ce côté « mignon » je l’ai trouvé trop facile et trop soudaine. Et j’ai trouvé dommage qu’il y ait un côté kitch dans cette histoire qui est pourtant très bonne…

Au niveau des personnages, j’ai eu du mal à m’attacher à Violet, que j’ai trouvé trop lâche et vraiment immature par moments. J’ai par contre adoré Raven qui est une tête brulée ! La duchesse est le genre de personnage que j’adore détester, mais je pourrais dire pareil pour toute la population du Joyau ! Lucien m’a beaucoup intrigué mais je n’arrive pas à me faire une avis sur lui …

Le style de l’auteur est agréable même si j’espère fortement que les longueurs du premier tome disparaitront dans le second opus.

Pour finir, un premier tome qui place le monde et dont la fin met l’eau à la bouche !

8/10

You Might Also Like

14 Comments

  • Reply Minestronette 5 septembre 2014 at 15 h 31 min

    Il me fait très envie ! Merci pour ta chronique 🙂

    • Reply Moody 6 septembre 2014 at 13 h 09 min

      J’espère qu’il te plaira 🙂

  • Reply edwige 5 septembre 2014 at 17 h 25 min

    J’ai trop envie de le lire!!!! Merci mour ton avis.

    • Reply Moody 6 septembre 2014 at 13 h 08 min

      Avec plaisir 🙂

  • Reply Madisson 12 septembre 2014 at 21 h 02 min

    Hello, je viens de tomber sur ce titre et je me demandais si le livre se suffisait en lui-même ou si une suite était prévue. Parce que j’ai toujours peur que les éditeurs ne traduisent jamais les suites, lorsqu’ils commencent de nouvelles séries. Je suis désolée si la réponse se trouve dans ta critique mais je ne lis jamais une critique avant d’avoir lu le livre en question, afin de ne pas être influencée ^^’ Merci de ta réponse. M’

    • Reply Moody 14 septembre 2014 at 13 h 43 min

      Salut 🙂

      Alors oui il y a une suite et malheureusement ce tome ne se suffit pas à lui même car pleins de questions arrivent à la fin du livre. Après la collection R n’est pas du genre à s’arrêter en cours de route 😉

  • Reply mallou14 29 septembre 2014 at 16 h 59 min

    La couverture est sublime, le résumé intéressant, j’ai très envie de le découvrir ^^ J’ai quand même un peu peur car les avis sont mitigés !

    • Reply Moody 30 septembre 2014 at 8 h 45 min

      Ah je n’ai pas attention aux avis sur ce livre faudrait que j’aille voir ce qui lui ai reproché 🙂

  • Reply roxou06 30 septembre 2014 at 17 h 11 min

    Non mais il faut vraiment que j’arrête de lire les blogs littéraires ! hi hi hi ! ta chronique me donne vraiment envie de découvrir cette saga 🙂 en plus, j’ai mis tout cet univers littéraire de côté depuis quelques temps et cela me manque !

    • Reply Moody 30 septembre 2014 at 17 h 40 min

      Ah ben oui, non faut revenir aux livres de temps en temps 🙂 Et j’espère que si tu lis ce roman tu aimeras <3

  • Reply Bilan du mois de Septembre 2014 | Prévisionnel du mois d’Octobre 2014 | Take A Book - Chroniques littéraires 2 octobre 2014 at 9 h 00 min

    […] Le Joyau (du 1 au 4 septembre) – Ma chronique […]

  • Reply lecture en blog 2 octobre 2014 at 15 h 50 min

    J’ai beaucoup aimé ce livre même si comme tu le dis il ne se passe pas forcément grand chose. Je dois écrire ma chronique mais avant il va falloir que je trouve les mots pour exprimer le fond de ma pensée

    • Reply Moody 2 octobre 2014 at 16 h 55 min

      Ce premier tome met en place le monde et les personnages du coup oui il est plutôt lent 😀

  • Reply Ma chronique – Le Joyau 2 : la Rose blanche d’Amy Ewing | Take A Book - Chroniques littéraires 30 décembre 2015 at 15 h 48 min

    […] y a quelques temps maintenant je découvrais l’univers d’Amy Ewing (lire ma chronique le Joyau) et j’en étais ressortie enchantée. Je tiens à remercier la collection R pour cette suite […]

  • Leave a Reply