web analytics
Adulte Chroniques Fantastique Robert Laffont Romance

Ma chronique – La femme d'argile et l'homme de feu d'Hélène Wecker

19 février 2016

présentation 1

la femme d'argile et l'homme de feu
Auteur :
Hélène Wecker
Editions : Robert Laffont
Pages : 554
Tome : 1
Prix : 23€
Date de sortie : 8 Octobre 2015
Public : Adulte
Amazon : La Femme d’argile et l’Homme de feu

Résumé

«Lorsqu’elle se réveille en cette fin du XIXe siècle, Chava est enfermée dans une malle au fond d’un navire qui les emmène, elle et son nouveau mari, vers New York, loin de la Pologne. Faite d’argile, c’est une golème, créée par un rabbin qui s’est détourné de Dieu pour se consacrer à l’occultisme.
Lorsqu’il se réveille, le djinn est violemment projeté sur le sol de l’atelier d’Arbeely, un artisan syrien. L’instant d’avant, c’est-à-dire mille ans plus tôt, cet être de feu aux pouvoirs exceptionnels errait dans le désert.
La golème et le djinn, fantastiques immigrés, se rencontrent au hasard d’une rue. Eux seuls se voient tels qu’ils sont réellement. Chacun sait que l’autre n’est pas humain. Tous deux incapables de dormir, ils se donnent rendez-vous une fois par semaine, la nuit, pour arpenter les rues de Manhattan, qu’ils découvrent avec émerveillement.
Mais une menace plane sur eux. Le créateur de la golème, d’un âge très avancé, est prêt à tout pour échapper à la mort. Et il a vu ou se cachait le secret de la vie éternelle : à New York.
Un conte initiatique, une fresque historique, un récit choral et une merveilleuse histoire d’amour pour un premier roman éblouissant.
»

chronique 1

Cette chronique ne sera pas comme les autres, en effet je laisse ma place à Laura pour cet avis. Je remercie les éditions Robert Laffont pour cette jolie lecture.

Nous allons être plongés dans un univers fantastique, qui nous ancre fin 19ème siècle à New-York. Nous allons y trouver l’ambiance des communautés d’immigrés  avec Chava (issue de la communauté juive) et  Ahmad, un Djinn (qui habite le quartier syrien). Leur rencontre va bouleverser leur vie à jamais…

J’ai beaucoup aimé ce roman, qui est fait comme un conte. Un conte qui s’inspire énormément d’une préoccupation actuelle, à savoir l’intégration dans une communauté ou le monde en général. Mais le message qui apparait est que, malgré les différences on peut se reconnaître chez une autre personne.

Ce qui m’a plu dans ce roman est que nos deux héros sont des créatures fantastiques, Chava est une Golème (femme d’argile) et Ahmad est un génie (Djinn). Qui doivent évoluer dans la « vraie » vie, avoir un travail, un logement, des amis etc… Le parallèle entre les deux mondes est assez original.

La quête pour comprendre leurs rôles, leurs origines dans cette vie va les rapprocher jusqu’à ce qu’ils comprennent que leur destin est lié. Cette quête est très imagée, c’est la sensation que j’ai avec ce conte mais j’ai beaucoup aimé voyager dans le désert avec Ahmad, et dans les quartiers New-Yorkais avec Chava. Il y a aussi beaucoup de personnages secondaires très intéressant, dont le magicien noir de l’histoire.

La magie est omniprésente durant notre lecture, c’est aussi un point positif pour moi. Car en plus de l’univers si particulier de l’auteur, la magie amène une petite touche qui est agréable. Le tout mélangé m’a laissé une impression de conte traditionnel, avec les sauts dans le temps, le style d’écriture utilisé, les longues descriptions tout est réuni pour un récit intemporel.

La fin du conte m’a plu, car pour une fois que je lis un one shot il y a un début et une fin dans ce livre. Mais sans pour autant fermer la porte à notre imaginaire, l’auteur nous laisse la possibilité d’imaginer notre propre suite.

Pour finir, une agréable surprise qui change de mes lectures habituelles.

9/10

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Même les sorcières lisent 24 février 2016 at 6 h 48 min

    Je note ce titre qui me tente bien. *Marie*

    • Reply Moody 26 février 2016 at 17 h 30 min

      *Laura* J’espère que tu le liras 😉

  • Reply Lily Rose 28 février 2016 at 13 h 22 min

    L’histoire a l’air originale, pourquoi pas 🙂 Merci pour cette découverte 🙂

  • Leave a Reply