web analytics
Chroniques Contemporain Hugo Roman New Adult Romance

Ma chronique – L’honneur de Preston de Mia Sheridan

17 janvier 2018

présentation 1

Autrice: Mia Sheridan
Editions : Hugo Roman
Pages : 421
Tome : 4
Prix : 17€
Date de sortie :  9 Novembre 2017
Public : New Adult

 

Résumé

«Ils étaient deux frères –des jumeaux– je les aimais tous les deux, mais mon âme n’appartenait qu’à l’un d’entre eux. Toute sa vie durant, Annalia Del Valle a aimé Preston Sawyer. Elle a grandi dans une cabane dans Central Valley en Californie, mais a découvert la liberté, dans la ferme Sawyer vosine et auprès des garçons qui étaient ses seuls amis. Preston est amoureux de Annalia depuis son enfance. Il a réussi à le lui cacher jusqu’ à ce que leurs mondes – comme leurs corps– sont entrés en collision par une chaude nuit d’été. Une nuit qui va bouleverser leur vie pour toujours. Après avoir disparu corps et âme pendant six mois Annalia est de retour en ville. Si Preston a échappé à son désespoir amoureux, son sens de l’honneur et sa fierté parviendront-t-ils à le retenir à nouveau, lorsque, l’objet de son désir de toujours, est de retour.Comment fait-on pour dépasser les blessures du passé ? Réparer L’irréparable ? »

chronique 1

Si vous suivez le blog vous savez que j’ai déjà lu d’autres livres de la saga Sign of love de Mia Sheridan et j’ai souvent eu des avis mitigés. Mais je voulais poursuivre un peu voir les nouvelles histoires qu’elle pouvait nous amener. Vous pouvez retrouver mes chroniques des précédents tomes ici : Avis sign of love.

J’ai commencé ce livre en étant hyper contente, déjà car je faisais une lecture commune avec ma petite Karline d’un brin de lecture, mais aussi car j’avais entendu que des bons retours sur ce livre. Me voilà donc toute excitée de découvrir en quoi l’honneur de Preston était important.

N’ayant pas lu la quatrième de couverture je ne savais pas de quoi cela allait parler, ce qui fait que j’ai pris de plein fouet la situation de nos personnages au début du roman. Et je me suis vraiment énervée, et braquée je dois le dire. A partir de ce moment-là (donc dès le tout début) c’en était fini pour moi et j’ai passé toute ma lecture à pester contre les personnages, et relever les détails qui me chagrinaient.

J’aurais pu passer outre l’abandon que commet Annalia si seulement le sujet de la dépression post-partum était vraiment expliquée par l’autrice. Aller dans le fond des choses, nous montrer à quel point cela peut être dur pour les mères qui en souffrent. Et pas simplement chuchoter le mot et passer à autre chose. De plus l’une des scènes de sexe m’a hérissé le poil puisque Annalia dit clairement non mais Preston continue. Autant vous dire que tout mis bout à bout, ça n’a pas fait un bon mélange.

Au niveau des personnages je n’ai pas pu m’identifier à Annalia que j’ai trouvé bien immature, et ses choix m’ont laissé pantoise. Preston est le genre de personnage que j’aurais pu apprécier dans une autre romance, s’il n’avait pas fait la sourde oreille comme ce fut le cas ici.

En ce qui concerne le déroulement de l’histoire je n’ai pas vraiment été surprise, certes il y a des petits rebondissements mais rien de nouveau. Après cela vient peut-être du fait que je suis restée très extérieure à tout ça.

La fin qu’il me tardait de voir arriver m’a fait exploser et serrer les dents en même temps (oui oui c’est possible! ). Il y a un message assez doux et beau mais le reste m’a simplement horripilée au possible surtout la réaction d’Annalia face à son « sauvetage ». Bref je pense que vous l’aurez compris je n’ai pas aimé ce personnage, ce qui fait que ça a été dur pour moi de passer outre ses réactions.

Pour finir, une grosse déception qui clôture pour ma part la lecture de cette saga.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply roxou06 17 janvier 2018 at 17 h 00 min

    dommage pour cette déception ! je n’ai pas encore lu ce roman, mais adoré La promesse et Archer’s Voice ! je le tenterai surement dans quelques temps….

    • Reply Moody 18 janvier 2018 at 9 h 29 min

      Tiens moi au courant 🙂

    Leave a Reply