DEVELOPPEMENT PERSONNEL Moody

Au revoir 2018 …

1 janvier 2019

Voilà un article que je suis excitée d’écrire tous les ans depuis que le blog existe (8 ans cette année…). Faire une petite introspection de l’année écoulée de mes attentes pour ces 12 longs mois qui nous attendent.  Si vous me suivez sur Instagram vous savez plus ou moins ce que je vais écrire ici, mais j’aime garder trace sur cet espace qui est le mien de mon évolution avec ses hauts et ses bas.

Écrire ce post sur Instagram m’a permis de me rendre compte à quel point j’avais gardé pour moi beaucoup de choses. Alors qu’au final vous montrer toujours une Alicia souriante est une façade très loin de la réalité. Mais j’ai grandi comme ça, ne rien montrer, encaisser et continuer à avancer. Mais cette année, courant Janvier, mon corps à dit : Non.

Un simple mot, 3 petites lettres.

Lorsque mon corps m’a lâché je me suis dit, ça va durer 2 – 3 jours et ça sera bon. Mais les semaines se sont enchaînées, pour se transformer en mois. Les questions et les inquiétudes, de moi-même et de mon entourage ont commencé à grandir. Nous ne savions plus quoi faire. Je me sentais démunie et j’étais devenue cette petite chose terrifiée, je ne me reconnaissais plus. Durant ces longues semaines de solitude (à mes yeux), de douleur et de pleurs, mon corps à continuer à lutter contre moi. Déjà que je n’avais plus beaucoup de force, il a décidé de fondre à vu l’oeil. 12 kilos en à peine un mois, et quelques mois plus tard j’affichais un -20 kg sur la balance. Du coup au milieu de toute ce bouleversement, peur, inquiétude, doute, je devais aussi lutter contre l’image de ce nouveau corps dans lequel je ne me sentais pas à ma place. Je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait et forcément j’ai imaginé le pire et je me suis isolée de tout le monde, m’enfermant dans une bulle néfaste… Je n’en voyais pas le bout, la mesure de ma douleur quotidienne rythmé mes journées (chouette hein ?)

Alors un jour j’ai craqué, je me souviens de ce rdv chez ma doctoresse où j’ai éclaté en sanglot et je lui ai dit que j’avais besoin d’aide que je ne savais plus comment faire. Dans ce moment que j’ai appelé « faiblesse » j’ai pris la meilleure décision de ma vie : demander de l’aide. Et vous savez quoi je l’ai eue !  Je suis ressortie de là avec un numéro de téléphone qui allait me faire le plus grand bien. Celui de ma thérapeute. Un message sur un répondeur, et un rappel de sa part dans l’heure qui suit et un rendez-vous pour le lendemain (petite anecdote elle ne bossait pas ce jour là, elle l’a changé juste moi, me voir, m’écouter…). A partir de là j’ai pu commencer à vraiment vider mon sac, ouvrir les portes de mon passé, ranger comme il faut toutes ces petites boîtes qui étaient tombées pour remettre de l’ordre et surtout comprendre. Qui je suis ? Pourquoi je suis là ? J’ai fait un tel travail sur moi en peu de temps que je n’en reviens pas en écrivant ces quelques lignes. Ça m’aura demandé beaucoup de force et d’énergie mais qu’est-ce que je suis contente de l’avoir fait.

Sur ma route d’exploration de mon « vraie » moi j’ai également croisé ma réflexothérapeute, qui a su me dire pourquoi mon corps me faisait souffrir comme ça, et surtout elle a pu soulager les douleurs qui me paralysaient. J’ai pu, de séance en séance, me rouvrir « physiquement » aux autres. Mon quotidien ne tournait plus autours de mon corps, il était lui aussi un peu apaisé. Avec ma thérapeute on soignait mon esprit et avec ma réflexo on soulageait mon corps. Ce combo a marché sur moi durant des mois, même s’il y avait des hauts et des bas, mais j’ai pu récupérer une vie plus ou moins équilibrée.

Mais l’alimentation était toujours ma bête noire. Du coup ma reflexo m’a envoyée chez une naturopathe avec laquelle elle travaille. Et la boucle a été bouclée. Cette nouvelle rencontre m’a nourrie à bien des niveaux, j’ai pu redécouvrir l’importance de la nourriture, y prendre goût et surtout comprendre que ce que je mangeais avant n’était pas fait pour moi. J’ai été émerveillée de me rendre compte que je pouvais me « soigner » juste en mangeant ce qui est bon pour mon corps. Alors j’ai décidé de prendre un gros tournant dans ma vie, j’ai commencé à me former sur ces deux métiers : réfléxothérapeute et naturopathe. Et j’ai appris tellement de choses alors que les cursus ne commencent qu’à peine.  J’ai hâte que 2019 avance afin de continuer à apprendre et à comprendre comment nous fonctionnons, pour pouvoir soulager nos maux de manière plus douce qu’à coup d’antibio (même si je sais que l’allopathie est un complément important dans certains cas)

Je ne suis plus tout à fait la même que l’année dernière à la même période, physiquement déjà c’est sûr mais aussi dans ma façon d’être. Je suis beaucoup plus apaisée, j’espère continuer dans cette voie là et ne pas reproduire les mêmes erreurs qu’avant. Même si ma thérapeute ne m’accompagne plus depuis plusieurs mois, j’étais prête à prendre mon envole, dès l’été passé à ses yeux (et elle avait raison), je garde tous ces précieux conseils en tête pour avancer tous les jours. C’est pourquoi pas mal de choses vont bouger, je ne sais pas encore « qui, quand, quoi, comment » mais je vous le ferais savoir lorsque j’en saurais plus moi-même 🙂  Tout ce que je sais c’est qu’il me tarde de vivre tout ça à vos côtés. Car de belles choses arrivent, et j’ai hâte de les partager avec vous. Vous avez été un soutien sans faille durant ces longs mois de solitude, beaucoup de DM, de petits mots par-ci par-là qui me reboostaient à chaque fois. Alors merci du fond du coeur. J’espère pouvoir vous apporter autant à travers de nos échanges ici ou ailleurs <3

Je ne peux pas conclure ce long (monologue) article sans parler de quelques personnes que vous connaissez certainement. Même si je n’ai pas été la meilleure des amies sur cette année, à cause de cette solitude que je me suis imposée, Grum, Karline, My, Crevette et Karell merci d’avoir été là. A venir papoter et me réconforter avec vos douces paroles. Les filles, mes MALEN, merci d’avoir écouté, lu et compris mes hauts et mes bas. Foxy, je tenais à te marquer un petit mot juste pour toi, car je ne sais pas si c’est ton instinct de maman qui t’a donné envie de plus me couver cette année, mais merci. Tu as été une bouée durant pas mal de coups durs et tu es toujours présente pour faire des trucs avec moi, merci du fond de mon coeur et vivement Juin <3

Au final, 2018 n’aura pas été l’année la plus facile que j’ai eu à traverser, mais bizarrement je lui dis merci. Car grâce à ce que j’ai du vivre et surmonter je suis beaucoup plus forte aujourd’hui. Lors d’un de mes rendez-vous avec ma thérapeute je me souviens qu’elle m’a demandé : « Si vous pouviez choisir entre stopper la douleur ou comprendre son origine que choisiriez vous ? » A l’époque j’avais répondu que je voulais que la douleur cesse, mais aujourd’hui je suis à l’étape d’accompagner la douleur quand elle est là, et de comprendre pourquoi mon corps me parle aussi « vivement ».  Cette transformation n’est peut-être pas grand chose à vos yeux, mais pour moi c’est un pas de géant, et je suis persuadée d’être sur le bon chemin. Une nouvelle page se tourne, et devant cette belle surface blanche qui s’étend devant moi, j’ai hâte de sortir mes feutres pour ajouter vie et couleurs à cette nouvelle année.

Je vous souhaite le meilleur pour cette année 2019 encore toute jeune, je vous embrasse fort.

Alicia

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Mylene 1 janvier 2019 at 15 h 35 min

    Le meilleur pour 2019 ! Et ravie d’être toujours présente à tes côtés même si parfois on est tous au taquet

    • Reply Moody 1 janvier 2019 at 17 h 00 min

      <3 Merci ma My <3

  • Reply Julie 1 janvier 2019 at 16 h 31 min

    Bravo pour ce beau chemin parcouru, bon courage pour le suite à parcourir mais ça s’annonce sous les meilleurs hospices. Hâte de partager avec toi la suite de ce beau parcours et de profiter encore de ta lumière lors de tes vidéos ! Belles aventures en 2019 ! 🙂

  • Reply douceurdulivre 1 janvier 2019 at 19 h 19 min

    Même si cette année pour toi fut un peu compliqué, je te souhaite une bonne année 2019! J’espère que cette belle route va t’accompagner tout le long de cette année!

  • Reply Le Méli-Mélo de Céline 1 janvier 2019 at 19 h 29 min

    Belle et heureuse année 2019 à toi
    Merci d’avoir partagé ce monologue et bon courage pour la suite !

  • Reply Julie 1 janvier 2019 at 20 h 02 min

    C’est pas évident de demander de l’aide, mais c’est une bonne chose de passer le cap.
    Les gens ont beaucoup d’à priori sur les psy, mais ça fait un bien fou de pouvoir parler
    Ton chemin de 2018 est incroyable. J’espère que celui de 2019 sera un peu plus calme pour toi
    Bonne année
    Julie

  • Reply Caladhiel 1 janvier 2019 at 22 h 52 min

    Oh que cet article me parle, et que j’aime cette nouvelle version d’Alicia! Que 2019 soit plus douce avec toi que ne l’a été 2018, même si tu en as tiré du positif!
    Hâte de te suivre dans tes nouvelles aventures, d’autant que ce sont des domaines qui me rendent très curieuse…
    Gros bisous et take care ❤️

  • Reply Fontin 2 janvier 2019 at 8 h 22 min

    Ton article est magnifique. Profite de ton avancé, et propulse toi en 2019. Bravo Alicia. Pleins de bonne choses pour 2019.

  • Reply topobiblioteca 2 janvier 2019 at 10 h 20 min

    Je te souhaite le meilleur pour cette année ! Les épreuves nous forment…

  • Reply CocooningTimes 2 janvier 2019 at 15 h 54 min

    Bravo pour ce chemin parcouru qui n’a pas du être facile !
    J’espère que cette année sera douce et sereine !

  • Reply Mathilde Littéraire 2 janvier 2019 at 19 h 45 min

    Tu as vécu une sacrée épreuve … Bon courage et belle année 2019 à toi !

  • Reply Titou 6 janvier 2019 at 8 h 58 min

    Beau challenge, belle reprise, ça démontre une grande force de caractère alors tout simplement bravo
    Je te souhaite une bonne et heureuse année

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.