web analytics
Adulte Chroniques Contemporain Divers Drame

Ma chronique – La vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dicker

1 avril 2019


Auteur : Joël Dicker
Editions : De Fallois poche
Pages : 857
Tome : 1
Prix : 9,50€
Date de sortie :  27 Mai 2014
Public : Adulte

 

Résumé

«À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?»

J’avais entendu parlé de ce livre il y a quelques années, lorsque Nine m’avait demandé pour une vidéo de « jouer » une petite scène de ce livre. Mais ce qui a relancé mon interet pour cette histoire est forcément la diffusion de la série TV sur TF1. Tout le monde en parlait et j’avais l’impression d’avoir raté le livre du siècle en ne l’ayant pas lu.

Mais je n’ai pas lu ce livre toute seule, en effet Candyshy et ChemsBook se sont jointes à moi pour découvrir les aventures de Marcus et Harry. Alors certes comme d’habitude je n’ai pas été la meilleure partenaire de LC puisque Candyshy avait fini le livre bien avant moi, il me semble que Chems l’a fini juste quelques jours avant moi par contre. Bref j’ai été en décalé et au vu de la briquette il me fallait du temps pour la lire !

Je vais essayer d’aller à l’essentiel dans cette chronique, car je pense que ce livre est le genre d’histoire qu’il faut découvrir sans trop savoir de choses dessus. C’était mon cas et je pense que c’est ce qui a fait que j’ai autant apprécié ce roman, Joël Dicker reussi avec brio à nous plonger dans des secrets inavouables d’une petite ville tranquille.

Pour autant je n’ai pas eu de coup de coeur pour ce livre tout simplement car le début m’a pas mal perturbée. J’avais ce sentiment de lire le livre qui était en pleine écriture durant l’histoire qui nous est contée. Du coup j’avais du mal à vraiment plonger dans l’intrigue, rajouter à cela les méli mélo entre les « conseils d’Harry », les flashbacks et le déroulement de l’enquête; je ne savais plus ou donner de la tête.

Néanmoins il y a eu un moment durant ma lecture où j’ai basculée et j’ai lu les dernières 200 pages en une seule fois. Car j’ai très rapidement eu une idée sur qui était le « méchant » de l’histoire et je voulais savoir si j’avais raison. Il s’est avéré que oui mais je n’avais pas tous les éléments non plus, l’auteur m’a vraiment surprise durant les derniers chapitres même si la grosse révélation n’en n’était pas une pour moi. La plume de l’auteur est envoutante et je me suis prise au jeu d’accompagner Marcus dans sa quête de vérité, coûte que coûte.

Pour finir, une histoire qui m’a sortie de ma zone de confort de par sa thématique.

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Jeremy 1 avril 2019 at 14 h 47 min

    Je me méfiais de ce livre parce que le personnage principal est écrivain et j’avais peur d’une mise en abîme vaseuse. Mais pas du tout, c’est prenant, et j’ai aimé l’aspect psychologique (le type qui ne sort pas de sa zone de confort pour éviter de se confronter à sa propre médiocrité…) autant que l’intrigue policière 🙂

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.