web analytics
Adulte Chroniques Divers Historique

Ma chronique – Les filles de Salem de Thomas Gilbert

10 avril 2019


Auteur : Thomas Gilbert
Editions : Dargaud
Pages : 200
Tome : 1
Prix : 22€
Date de sortie :  21 Septembre 2018
Public : Adulte

 

Résumé

«1692. Salem, en Nouvelle-Angleterre. Abigail, 17 ans, raconte l’histoire des sorcières de Salem dont elle fut l’une des victimes. Suspectées d’être possédées par le démon, des jeunes filles de ce village puritain dénoncent d’autres membres de la communauté de les avoir ensorcelées. La psychose s’emballe, donnant lieu à des procès en sorcellerie et à de nombreuses exécutions.»

 

En me baladant en librairie l’autre jour, je suis tombée sur ce livre / BD, il m’a attiré car il était à côté du livre de Mona Chollet. Donc je me suis penchée dessus et je n’ai pas pu résisté à l’acheter pour le dévorer dans les deux jours qui ont suivis…

Ce qui me fait sourire en tapant cette chronique c’est que le week-end dernier j’ai parlé de cette lecture avec Emilie de Bulledop, et qu’elle m’a dit : « Mais oui ce livre était partout, sur tous les réseaux au moment de sa sortie ! » Et moi j’étais en mode : Ah bon ?!? Ceci me prouve une fois de plus à quel point je me tiens au courant des sorties…

Mais revenons au cœur du sujet de cette chronique : l’histoire de Salem. Je pense que comme beaucoup je connaissais vaguement ce qu’il s’est passé à Salem : un procès loin d’être équitable et la mort de nombreuses femmes suspectées d’être des sorcières. Je précise tout de suite que je ne sais pas si ce livre est basé sur ce qu’il s’est réellement passé ou pas, mais lors de sa lecture j’ai vraiment eu l’impression de ne pas être trop loin de la vérité…

Et j’en ai eu des frissons… Cette lecture m’aura dérangée, poussée hors de ma zone de confort car je ne voulais qu’une chose : pouvoir intervenir et faire en sorte que tout s’arrête pour ces femmes. Et aussi assommer un ou deux hommes de l’histoire (voire plus par moments) pour les forcer à ouvrir les yeux sur leurs actions tout simplement abominables.

Les dessins sont vraiment beaux, je ne suis pas une adepte de la BD du coup je n’ai pas beaucoup de comparaison, mais le fait que tout tourne autour du dessin m’a beaucoup plu. Pas besoin de kilomètres de texte pour ressentir l’horreur qui va s’emparer de Salem… Ce qui fait que les 200 pages se dévorent et on arrive à la fin complètement chamboulé et pour ma part très triste.

Pour finir, une histoire qui ne peut laisser indifférent…

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Keir 10 avril 2019 at 22 h 04 min

    Tu en avais parlé dans une vidéo ou une story, je ne sais plus et tu m’avais donné très envie de le lire. Ce sujet me parle beaucoup, c’est une thématique que j’aborde dans un de mes prochains romans. Puis Mona Chollet m’a donné beaucoup matière à lire avec toutes les références qu’elle cite dans son ouvrage « Sorcières ». Du coup, je rajoute cette BD dans ma liste 😉

    • Reply Moody 11 avril 2019 at 8 h 22 min

      J’espère que tu aimeras <3

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.