web analytics
Chroniques Divers MSK Fantastique J.C Lattès Jeunesse MSK

Ma chronique – Les agents de M. Socrate : la confrérie de l’horloge d’Arthur Slade

15 septembre 2011

 Ma Chronique:


Auteur : Arthur Slade

Editions :  MSK

Pages : 303

Tome : 1

Prix :  10 €

Date de sortie : Février 2010

Public :  Jeunesse

 les agents de M. Socrate : la confrérie de l'horloge

Résumé

«  Ere victorienne, la campagne anglaise : le mystérieux M.Socrate se rend dans une galerie de monstres. C’est ainsi qu’il fait la connaissance de Modo, nouveau-né difforme aux pouvoirs de transformation étonnants. Durant quatorze ans, Modo recevra les étranges enseignements de M Socrate où les cours de géographie et de latin côtoient les leçons d’arts martiaux. Elevé dans un manoir dépourvu de tout miroir à quelques kilomètres de Londres, Modo est brutalement jeté dans les rues de la capitale pour accomplir sa première mission. Aidé de la belle Miss Octavia, il devra mettre tous ses talents à l’œuvre pour arrêter la terrible machination de la Confrérie de l’horloge. »

 Mon Avis:


Je n’avais pas entendu parler de ce livre, avant de le lire et j’avoue que je suis passée à côté de quelque chose et si vous ne l’avez pas lu alors vous aussi vous passez à côté !

Je crois que ce j’ai aimé dans ce livre est pour commencer toutes les allusions qu’on peut trouver tout au long du livre. Le professeur que l’on nomme aussi «  Hyde » une jolie allusion à Docteur Jeckly et Mister Hyde. Où encore notre « pauvre » héro nommé « Modo » qui difforme comme il est et sa passion pour se déplacer sur les toits m’a de suite fait pensé à Quasimodo du Bossu de notre Dame, je ne pouvais m’empêcher de sourire en lisant leurs noms.

Je n’ai eu aucune difficulté pour me laisser glissée dans l’histoire, on se pose beaucoup de questions dès le début. M. Socrate aime-t-il tant que cela Modo ? Jusqu’où Modo peut il allait pour satisfaire M. Socrate ? Tout cela trotte forcement dans notre tête quand on avance dans la lecture.

J’ai eu un peu plus de mal avec certains sujets abordés il faut dire que lire les passages sur les expériences sur les animaux m’a un peu fait grimacé. Mais le côté espionnage du livre est quand même beaucoup plus présent, heureusement ! Le couple mythique, qu’est devenu pour moi, Modo et la belle Octavia vont nous amener dans un Londres, très sombre.

Je ne m’attendais pas à ce que l’enquête nous mène sur la piste d’hommes mi-humain, mi-robot mais j’avoue avoir apprécié ce côté science-fiction mêlé à une grosse part de réalité quand on voit Modo… Qui est très attachant bien entendu ! Mais surtout avec ce vieux Londres où nous avons encore des calèches dans les rues l’ensemble est plutôt irréaliste !

Niveau personnages, comme je le disais on s’attache très vite à Modo, comme peut-il en être autrement ? Quand à Octavia et M. Socrate je n’ai pu m’empêcher de me poser des questions sur eux et cette ambiguïté m’a empêché de créer un lien avec eux ou du moins qu’avec Modo. Quand à la Confrérie de l’horloge, les méchants de l’histoire ils tiennent vraiment bien leur rôle, on a à faire à de vrais méchants !

Le style d’écriture est très fluide, simple pas de grandes descriptions qui prennent trop de place, bref, tout pour me plaire. Tout est très dynamique et j’ai vraiment aimé de pas avoir de temps de pause !

Pour finir je vous conseille vraiment ce livre, qui nous amène dans un univers dont bien sombre, mais en même temps plein de bonnes choses comme Modo ! Filez l’acheter, si vous aimez la science fiction ce livre est pour vous.

Je tenais à remercier les éditions MSK pour ce partenariat et plus particulièrement Anne

You Might Also Like

No Comments

  • Reply La cité bleue d’Icaria « Take A Book 18 octobre 2011 at 23 h 03 min

    […] Il y a de ça quelques temps j’avais lu le premier tome ce cette tétralogie canadienne et voici que je peux lire le tome 2, j’avoue qu’il me tardait de le lire pour connaître les nouvelles aventures de Modo et Octavia ! Vous pouvez retrouver mon avis sur le premier tome : La confrérie de l’horloge […]

  • Leave a Reply