web analytics
Chroniques Divers MSK Fantastique J.C Lattès Jeunesse MSK

Ma chronique – Les agents de M. Socrate 2 : la cité bleue d’Icaria d’Arthur Slade

25 septembre 2011

 Ma Chronique:


Auteur : Arthur Slade

Editions :  MSK

Pages : 287

Tome : 2

Prix :  12 €

Date de sortie : Février 2011

Public :  Jeunesse

Résumé

«   Londres, sous l’ère victorienne. Jeune orphelin devenu espion grâce à des pouvoirs de transformation dépassant l’entendement, Modo travaille pour le compte de M. Socrate. Aidé par la belle et redoutable Octavia, il va devoir enquêter sur un nouveau mystère. Au large de l’Irlande, une demi-douzaine de navires ont déjà coulé au même point précis. Selon les dires des rares survivants, les bateaux auraient été attaqués par un monstre marin inconnu. En s’aventurant sur place, ils savent ce qui les attend. Quand le vaisseau est attaqué, Modo passe par-dessus bord. Alors que le vaisseau regagne péniblement la côte, Octavia refuse de croire que son compagnon s’est noyé. En effet, Modo a été recueilli par le mystérieux monstre marin, qui n’est autre que L’Ictinéo, submersible ultra-perfectionné dirigé par une jeune femme, Delphine Monturiol. Celle-ci a construit une cité entière au fond de l’océan où toutes sortes d’hommes et de femmes cohabitent en parfaite égalité. Tout d’abord bouleversé par ce monde harmonieux où sa difformité ne fait pas de lui un paria, Modo comprend rapidement qu’il n’est ici qu’un prisonnier. Il doit tout faire pour fuir l’Ictinéo. Peut-il vraiment faire confiance à Colette, la jeune espionne française, captive, comme lui ? Comment prévenir Octavia du danger alors qu’elle se rapproche de la zone fatale»

 Mon Avis:


Il y a de ça quelques temps j’avais lu le premier tome ce cette tétralogie canadienne et voici que je peux lire le tome 2, j’avoue qu’il me tardait de le lire pour connaître les nouvelles aventures de Modo et Octavia ! Vous pouvez retrouver mon avis sur le premier tome : La confrérie de l’horloge

Dans ce tome ci, nous quittons Londres, pour revisiter 20 milles lieux sous les mers, en effet nous héros vont partir pour l’Islande. Une nouvelle enquête et de nouveaux rebondissements sont au rendez-vous dans ce livre d’espionnage, mêlé de science fiction.

J’avoue qu’en prenant le livre je me suis dit, j’espère que cela ne vas être répétitif… C’est toujours ce dont j’ai peur en lisant un tome 2, one ne sait jamais si ça serait un bon pied à l’étrier pour la suite ou alors le livre de trop… Pour ce tome je dirais que c’était, définitivement une bonne suite !

En effet, j’ai beaucoup aimé que la méchante confrérie de l’horloge, ne soit pas présente tout au long du livre ! Cela permet de casser un peu avec le premier livre ! On reste dans cette continuité de vouloir casser avec le premier opus quand Modo est séparé de sa partenaire Octivia, à  qui il n’a toujours pas réussi à se montrer tel qu’il est…

Petite bouffée d’air frais, Colette, cette espionne française qui va venir « prendre » la place d’Octivia autant dans l’histoire que dans mon cœur, vraiment, j’ai aimé ce personnage qui amène avec lui une certaine impulsivité à la lecture, on sort un peut de la cadence bien menée du tome un. Une réussite pour moi !

Et par-dessus tout j’ai aimé, le gros clin d’œil à Jules Vernes, j’ai adoré Vingt milles lieux sous les mers, et là retrouver vraiment toute l’histoire d’un point de vu différent avec des personnages qui n’ont rien à voir j’ai tout simplement adoré, un vrai régal ! Mais à la différence de ce livre, Modo tentera tout pour s’enfuir de cette cité sous marine, et ça j’ai encore plus aimé !

Niveau personnage, comme je le disais toujours ce lien avec Modo qui de part son handicape nous touche forcement au plus profond de nous même. « L’absence » d’Octivia ne m’a pas dérangée car Colette vient relever un peu l’histoire avec cette touche de fraicheur qu’elle amène.

Pour finir une très bonne suite, et il me tarde de lire la suite car il nous manque encore un tome pour avoir le fin mot de l’histoire ! Si vous n’avez pas lu le premier tome, vous pouvez lire ce tome, malgré quelques petites références au premier tome dans l’ensemble vous pouvez lire celui là en premier !

Je tenais à remercier les éditions MSK pour ce partenariat et plus particulièrement Anne

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Petit bilan du Challenge Jeunesse / Y.A « Take A Book 19 décembre 2011 at 15 h 19 min

    […] La cité bleue d’Icaria d’Arthur […]

  • Leave a Reply