web analytics
Adulte Chroniques Fantastique Michel Quintin Trilogie Vermillon

Ma chronique – Vermillon 2 : la Terreur de Laurent Chabin

25 octobre 2011

 Ma Chronique:


Auteur : Laurent Chabin

Editions : Michel Quintin

Pages : 313

Tome : 2

Prix : 12 €

Date de sortie : 26/08/2011

Public :  Adulte

vermillon 2 la terreur

Résumé

« Après avoir pris le pouvoir, Ulia entreprend d’instaurer la liberté et la distribution des terres promises. Cependant, très vite, les premières dérives apparaissent et la confusion et la violence règnent.

Alors que le pillage devient pratique courante, les Boleshs tentent de rétablir l’ordre à leur profit en réintégrant certaines pratiques contre lesquels ils avaient pourtant lutté: interdiction de la presse, exclusion et emprisonnement de leurs alliés les Meneshs, création d’une police secrète aux pouvoirs discrétionnaires.

Au service des Boleshs, Garance participe activement à l’exécution de la famille impériale, en exil à Ekateri. Au cours du voyage, toutefois, elle constate que la misère et la violence, loin de diminuer, ne font que s’accroître. La jeune Damnée comprend que plus rien n’arrêtera Ulia et les Boleshs dans la course au pouvoir absolu et que la seule solution est de tuer Ulia avant que la situation soit irréversible.

Mais, si elle accepte de se charger de cette tâche, elle contribuera à son insu au déclenchement de la Terreur rouge, la pire vague de répression jamais connue à Vermillon. »

 Mon Avis:


Comme vous le savez certainement, j’ai beaucoup aimé le tome 1 de cette série que vous pouvez retrouver sur le blog : Vermillon . C’est avec une certaine hâte que j’attendais ce tome 2. Comme je le disais, dans ma chronique du premier volet, l’auteur nous laisse sur une phrase qui est tout simplement insoutenable ! On veut savoir tout de suite pourquoi il a écrit ça, et, grâce au tome 2 ,j’ai pu le savoir…

Nous retrouvons donc Garance, du haut de ses 15 ans, qui va apprendre comment un gouvernement se construit. Très vite pourtant, elle va déchanter. S’est-elle vraiment battue pour ça ? Pour avoir un gouvernement pire que celui de Roman ? Garance, dans ce tome, va devoir faire des choix qui la sépareront plusieurs fois des gens qui lui sont chers, comme bien souvent dans sa si jeune vie…

J’ai beaucoup aimé ce livre… Je ne saurais pas expliquer pourquoi je m’y suis autant attachée. Peut-être est-ce à cause de Garance, qu’on a envie de sortir de ce monde cruel et barbare… Car si j’ai trouvé le tome 1 dur, je ne sais pas quel adjectif employer pour celui-ci ! Mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier ce deuxième opus.

La noirceur ou violence de la trilogie fait partie d’un tout. Le décor est planté dès les premières pages du livre: meurtres, viols, torture… Mais jamais sans que cela aille trop loin. Néanmoins, je resterai sur ma position: il faut que cette trilogie soit lue par des adultes! Par moments, je me disais : « Ce n’est pas vrai, il ne peut pas lui arriver ça… Elle n’a que 15 ans ! » Car il faut garder en tête que Garance a 15 ans, et, quand on le prend en pleine figure il y a de quoi se faire secouer.

J’ai apprécié, dans ce tome, que la relation Garance / Tcherny soit un tout petit peu mise en retrait au profit de son combat auprès des Boleshs. Garance va apprendre de ses erreurs et grandir, encore plus, de par cet éloignement.  Mais, mon côté fleur bleue était plus que ravi du revirement de situation du couple… Mais je n’en dirais pas plus !

Si je devais faire un reproche au livre, ce serait peut-être le côté « acharnement» sur Garance. Je me disais: « C’est pas possible! Encore ? Elle ne peut donc pas trouver un peu de paix et grandir comme une enfant de 15 ans ? » Mais non, l’auteur en avait décidé autrement. Il voulait nous montrer, à travers ce livre, une partie de notre Histoire, celle de la Révolution Russe…

Les personnages sont toujours aussi attachants bien qu’une fois de plus, nous soyons très centrés sur Garance. Et ,il lui arrive tellement de choses, qu’on n’a pas le temps de s’attacher à un autre personnage, qu’elle doit le quitter ou le voir mourir… J’ai trouvé Tcherny très mystérieux dans ce tome et j’avoue ne pas avoir compris de suite ce qui se tramait. Et, à l’instar de Garance, je me suis méfiée de lui une bonne partie du livre !

Pour finir, je dirais que c’est une très bonne suite. Je vous conseille cette trilogie car, pour moi, il faut avoir lu Vermillon pour tenter de comprendre, par cette histoire, ce que certaines personnes ont vécues il y a près de 100 ans.

Je tenais à remercier les éditions Michel Quintin pour ce merveilleux tome, et particulièrement Anne Charlotte

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Vermillon tome 3 : La Tache Rouge « Take A Book 29 octobre 2011 at 13 h 42 min

    […] J’ai eu la chance de pouvoir enchaîner le tome 2 de Vermillon avec le 3ème et dernier opus ! Et heureusement!, j’ai envie de vous dire. Car, avec une telle fin dans le deuxième volet, il m’était tout simplement impossible de ne pas savoir ce qu’il allait advenir de Garance. Vous pouvez retrouver sur le blog mes chroniques des tomes 1 et 2 : Vermillon et La Terreur. […]

  • Reply Bilan du mois d’octobre « Take A Book 2 novembre 2011 at 9 h 17 min

    […] Vermillon tome 2 : La terreur de Laurent Chabin […]

  • Leave a Reply