web analytics
Adulte Chroniques Michel Lafon Thriller Thriller Kristina Ohlsson

Ma chronique – Les Enfants de cendres de Kristina Ohlsson

1 septembre 2012

 Ma Présentation :  


Auteur : Kristina Ohlsson

Editions : Michel Lafon

Pages : 358

Tome : 1

Prix : 19,95€

Date de sortie : 31 mars 2011

Public : Adulte

Résumé

«  Au milieu d’un train bondé, une petite fille disparaît. En dépit d’une centaine de témoins potentiels, personne n’a remarqué quoi que ce soit. Sa mère, descendue sur le quai, n’a pas regagné le train à temps. Une équipe de police, assistée par l’enquêtrice Fredika Bergman, est chargée de l’affaire. L’enfant est découverte morte, avec les mots « non désirée » inscrits sur le front… »

 Ma Chronique :


Ça faisait vraiment très longtemps que je n’avais pas lu un thriller et j’en avais vraiment très envie. Je n’arrêtai pas de repousser ma lecture de ce livre, allez savoir pourquoi… Mais dans le cadre du challenge de Calypso «  un mot, des titres » nous devions lire un livre avec le mot « Enfant » dedans, donc autant vous dire que j’ai foncé prendre celui là !

Nous rencontrons Frederika Bergman, jeune femme marquée par la vie suite à un accident, qui travaille au sein de la brigade du célèbre Alex Recht, grand inspecteur Suédois. Mais l’une des plus grosse enquête de Frédérika va être de retrouver la petite Lilian qui a mystérieusement disparue dans le train…

Bon déjà il fallait que je pousse ma petite gueulante, et oui comme toujours me direz vous. Mais franchement j’ai lu la quatrième de couverture quand j’ai acheté ce livre et je me souvenais très bien de quoi cela allait parler. Et quand on voit que le corps de la petite n’est pas retrouvé tout de suite dans l’histoire, j’ai vraiment trouvé ça dommage de ne pas avoir eu l’angoissante grandissante, comme les personnages, tout ça parce qu’on est spoilé dans la quatrième…

Bref passons. Sinon c’est un super thriller ! Le méchant de l’histoire est vraiment un fou furieux et jusqu’au bout j’ai cru savoir qui était mon grand méchant mais l’auteur par une petit tour de passe-passe nous dit «  Tu y as cru hein ! Et bien non ! » J’ai été sur les fesses quand même sur le final du livre, elle nous dépeint vraiment les problèmes que peuvent causer une maltraitance dans l’enfance…

J’ai plongé tout de suite dans l’histoire, il faut dire que les chapitres sont très courts (Alléluia !!!), ce qui donne un rythme très soutenu au livre. Chaque chapitre se concentrant sur un personnage différent de l’équipe et des avancées qu’il fait par rapport aux meurtres. Quand j’étais vraiment dans le livre je ne pouvais pas décrocher je voulais savoir quels raisonnement allaient nous amener à coincer ce psychopathe !

Comme je le disais l’intrigue est vraiment très bien menée, on se rend compte que le meurtrier planifie tout à l’avance, ce qui fait monter notre angoisse très vite. L’auteur à vraiment su me toucher, avec ses personnages qui doutent de leurs progrès et de la suite des évènements. Elle nous montre que derrière la façade de gros durs de ces policiers, ils restent comme vous et moi, avec leurs problèmes et leurs émotions à vif dans ces situations.

J’avoue avoir trouvé, le « pourquoi-du-comment », l’Homme enlève les enfants, quel dénominateur commun il y a, bien longtemps avant les personnages. Et j’ai râlé un bon nombre de fois en me disant que Frédérika allait forcement avoir l’intuition de regarder de ce côté-là… Eh ben non… J’ai levé les yeux au ciel plus d’une fois pour ça !

Niveau personnage, je n’ai pas spécialement accroché avec un des personnages en même temps de n’est pas ce que l’on cherche en lisant un thriller… Mais Frédérika, l’un des seuls personnages féminins est c’est à elle que je me suis identifiée lors de la lecture. L’Homme, je ne sais même pas comment un être aussi fou peut naître de l’imagination d’une personne… Je l’ai détesté des les premiers passages où il apparait, si vous lisez ce livre vous comprendrez !

Le style de l’auteur est tout simple parfait ! Fluide, rythmé, elle va à l’essentiel et tout cela nous donne un rythme très soutenu. Elle ne va pas dans les détails trop sordides et ça j’ai vraiment apprécié. Car quand on traite d’un sujet aussi sensible que les enfants on n’aime pas spécialement avoir tous les détails macabres…

Pour finir j’ai passé un super moment, je vous conseille vraiment ce livre, si vous avez aimé le Chuchoteur, vous aimerez ce livre !

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Bilan du mois : Août 2012 | Take A Book 1 septembre 2012 at 10 h 47 min

    […] Navigation des articles ← Les Enfants de cendres […]

  • Reply Mes dernières chroniques | Take A Book 2 septembre 2012 at 17 h 54 min

    […]     […]

  • Reply calypso 12 septembre 2012 at 20 h 17 min

    Un avis très enthousiaste ! La couverture est attirante ! Merci !

    • Reply Moody 12 septembre 2012 at 21 h 07 min

      Merci à toi =)

  • Reply Sharon et Nunzi 13 septembre 2012 at 16 h 01 min

    Je l’ai lu aussi, mais pas pour ce challenge. Je l’ai beaucoup aimé aussi.

    • Reply Moody 13 septembre 2012 at 18 h 31 min

      Ah je suis contente de trouver quelqu’un qui a lu ce livre !!! Tu as trouvé dommage aussi qu’ils ne trouvent pas le dénominateur commun un peu avant ?

  • Reply Sharon 14 septembre 2012 at 20 h 49 min

    Oui, aussi – il faut dire qu’il faut vraiment que le tueur soit tordu pour tuer avec ce « mobile ».

    • Reply Moody 14 septembre 2012 at 20 h 55 min

      ça c’est clair :/

  • Reply La fille au tatouage « Take A Book 8 décembre 2012 at 11 h 32 min

    […] de Frederika Bergman ! Je ne pensais même pas qu’il puisse y avoir un tome 2  » Aux enfants de cendres  » et bien si ! Certes on a juste les mêmes personnages avec une enquête différente […]

  • Leave a Reply