web analytics
Chroniques Dystopie Michel Lafon Michel Lafon Jeunesse Moody Trilogie : Insaisissable Young Adult

Ma chronique – Insaisissable 1 : Ne me touche pas de Tahereh Mafi

17 septembre 2012

Ma Présentation :


Auteur : Tahereh Mafi

Éditions : Michel Lafon

Pages : 372

Tome : 1

Prix : 16,10€

Date de sortie :  4 octobre 2012

Public : Y.A

Résumé

 

« La dernière fois que ça s’est produit, c’était un accident, mais le « reestablishment » l’a enfermée pour meurtre. Personne ne sait pourquoi le touché de Juliette est fatal. DU moment qu’elle ne blesse personne, personne ne s’en soucie vraime nt. Le monde est trop occupé à tomber en pièces pour faire attention à une fille de 17 ans. Les maladies détruisent la population, la nourriture est difficile à trouver, les oiseaux ne volent plus et les nuages sont de la mauvaise couleur. Le « Reestablishment » a dit que leur façon de faire était la seule solution pour arranger les choses, donc ils ont enfermés Juliette dans une cellule. A présent, tellement de gens sont morts que les survivants aspirent à la guerre…et le « Reestablishment » a changé d’avis. Peut être que Juliette est plus qu’une âme torturée dans un corps empoisonné. Peut être qu’elle est exactement ce dont ils ont besoin à présent. Juliette doit faire un choix, être une arme. OU être une guerrière. »

   Ma Chronique :


Tadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaam !!! Et non vous ne rêvez pas il s’agit bien de ma chronique sur Insaisissable ! Cette petite merveille qui doit sortir au mois d’octobre chez les éditions Michel Lafon. Mais trêve de bavardage parlons dystopie.

Nous allons suivre la triste histoire de Juliette, jeune fille de 17 ans à peine, qui est enfermée dans un hôpital psychiatrique depuis près de 1 an. Mais les choses vont changer pour elle, elle va avoir un colocataire de cellule… Autant dire qu’a cause de sa malédiction elle à vraiment très peur que quelqu’un arrive dans le petit espace qu’est sa cellule…

Je ne sais pas par où commencer pour vous décrire à quel point j’ai aimé ce lire… Déjà c’est une dystopie et en ce moment j’aime énormément me projeter dans un avenir sombre mais qui reste plausible. Ici on suppose que le réchauffement climatique est la cause de l’avenir sombre qui est promis à nos personnages et donc cela m’a permis de me projeter plus facilement dans le monde décrit par Tahereh Mafi.

On plonge très vite dans l’histoire, dans la vie de Juliette et ce dès les premières pages. Tout se déroule très vite, l’arrivée de son colocataire, ses questions incessantes, et les choix que va devoir faire Juliette. Le livre fait 372 pages et tout au long des pages il se passe toujours quelque chose que se soit flagrant ou non, tout est au final relié, et nous restons donc en « mouvement » permanent.

Ce qui m’a le plus surpris au final je crois que ceux sont les dernières pages… Il faut dire que je ne m’attendais pas du tout à ça. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le lien avec X-Men, je ne sais pas si les autres ont eu ce ressenti, mais pour moi cela m’a sauté aux yeux. De plus le pouvoir ou don de Juliette m’a fait penser à un personnage de X-men également et la question permanente d’être soit une arme soit de se battre contre ça !

Pour avoir lu ce livre en VO et VF, et oui pour une fois je voulais pouvoir comparer le travail de traduction. Je dois dire qu’un travail énorme a été fait par Jean-Noël Chatain, car même si je savais plus ou moins le déroulement,  il a réussi à garder cette « urgence » que l’on ressent tout au long du livre.

Niveau personnages, je ne pourrai pas vous expliquer à quel point j’aime Juliette, qui depuis toute petite essaie de disparaître et qui se bat tout les jours pour ne faire de mal à personne. Elle est tout simplement attachante et en même temps terrifiante quand elle comprend ses capacités ! Adam… Je suis tombée amoureuse de lui, en même temps comment ne pas l’être? Et si quelqu’un pouvait lui dire de porter des t-shirt moins moulant cela serait très appréciable pour ma santé! Petit plus pour Kenji aussi qui apporte ce petit côté d’humour bien lourd, qui me faisait exploser de rire à coup sûre !

Le style d’écriture de l’auteur est une merveille ! Et puis cette façon de répéter 3 fois le même mot ou phrase pour nous faire comprendre toutes les émotions de Juliette ou encore de rayer les phrases qu’elle aimerait vraiment prononcer… Sans parler du fait que les chapitres font au grand maximum 8 pages, les pauses sont très courantes et ça pour moi ça n’a pas de prix !

Pour finir je pense que le mélange de ma lecture VO et VF m’amène à ce joli coup de cœur ! Si vous êtes fan de dystopie ce livre devrait vous plaire !

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply Shatter Me « Take A Book 17 septembre 2012 at 8 h 11 min

    […] Ma chronique qui résume ma lecture VO et VF […]

  • Reply Malorie 17 septembre 2012 at 10 h 57 min

    Et voilà, j’ai maintenant trop envie de lire cette dystopie ! Il me l’a faut absolument, dès sa sortie…
    J’en profite pour te dire que je découvre ton blog et que je le trouve vraiment sympa.
    Bonne semaine et bonne lecture !

    • Reply Moody 17 septembre 2012 at 20 h 05 min

      ouiiii fonce !!

  • Reply Belledenuit 17 septembre 2012 at 11 h 30 min

    Eh ben ça donne envie… 🙂

    • Reply Moody 17 septembre 2012 at 20 h 05 min

      J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi =)

  • Reply plumedecajou 17 septembre 2012 at 20 h 25 min

    Je l’ai précommandé ^^ Et je suis ravie de l’avoir fait en lisant ton avis ! <3
    Bisous bisous Moody (et aussi aux chats et chatons ^^)

  • Reply froggy80 17 septembre 2012 at 23 h 37 min

    Ah Moody, je le voulais déjà ce super livre… mais là avec ton avis… Tu me fait vraiment souffrir… J’ai trop hâte qu’il sorte …. Vivement le début octobre et un trou dans mon budget !!! bisouxx

    • Reply Moody 18 septembre 2012 at 8 h 06 min

      hihihi je suis désolée pour le trou dans le budget… Mais j’espère surtout qu’il te plaira autant qu’à moi=)

  • Reply Mes dernières chroniques « Take A Book 18 septembre 2012 at 20 h 57 min

    […]      […]

  • Reply Jean-Noël 18 septembre 2012 at 23 h 37 min

    Les joues du traducteur s’empourprent de confusion sous vos compliments, d’autant que vous avez lu l’ouvrage en VO et en VF ! Ce que ne font quasiment jamais les critiques littéraires. BRAVO !

    Bon alors, si j’en vends pas au moins 100 000 ex., je saute par la fenêtre, c’est ça ? 😉

    Merci de m’avoir cité, c’est si rare sur les blogs.

    Never Sky (Veroncia Rossi, éd. Nathan), que j’ai également traduit, vient de sortir. Apparemment, les avis sont plutôt positifs aussi.

    J’ai attaqué la trad. du 2e tome d’Insaisissable (Ne m’échappe pas / Unravel Me)
    –> remise de ma copie fin octobre.
    C’est marrant parce qu’au début de ce tome, dans le chap. 5, Kenji reproche à Adam ses sautes d’humeur en disant de lui qu’il est « moody » (lunatique, d’humeur changeante donc). Ils partagent désormais la même chambre au Point Oméga.

    Je vais traduire en parallèle le 2e tome de la trilogie de V. Rossi (Ever Dark (VF) / Through the Ever Night, (VO)
    –> remise de ma copie mi-janvier.

    Bref, je dystopise encore pendant quelques mois 😉

    Bonnes lectures !

    J-N

    • Reply Moody 19 septembre 2012 at 8 h 32 min

      Merci à vous d’être passé sur le blog et d’avoir laissé une trace de votre passage.
      Si je peux j’aime lire la VO et la VF juste pour pouvoir comparer ^^
      J’ai également lu Never Sky ce w.e je ne savais pas que vous l’aviez traduit également, mais c’est un super tome! Certaines blogueuses ayant reçu les ENC avaient remarqué l’absence de négation à plusieurs moment mais personnellement j’ai eu la version définitive et je n’ai pas eu ce soucis là =)
      Je dois lire le tome 2 Unravel Me très bientôt il faut que je le commande =) Déjà fin octobre ? Michel Lafon va très vite enchainer les sorties tant mieux !
      Raaah la fin de Never Sky me laisse dans une impatience totale j’aurais aimé savoir si c’est bien Perry qu’elle rejoint malgré qu’on s’en doute…
      Et pour ce qui est du  » Moody  » j’avoue que ce pseudo n’est pas choisit pour rien xD

      Bonne journée

  • Reply Jean-Noël 18 septembre 2012 at 23 h 39 min

    ERRATUM –> Veronica Rossi, merci de rectifier

  • Reply lire-une-passion (@lireunepassion) 29 novembre 2012 at 16 h 38 min

    Ohlala ! Je viens de le recevoir par la poste et ta chronique me donne envie de le commencer là maintenant tout de suite ! T.T

    Bises,
    lire-une-passion

    • Reply Moody 29 novembre 2012 at 19 h 15 min

      Alors fonce n’hésites pas une seule seconde !

      Bises

  • Reply Insaisissable 2 – Ne m’échappe pas | Take A Book 20 mars 2013 at 17 h 58 min

    […] Vous pouvez retrouver ma chronique du tome une sur le blog pour vous rafraichir la mémoire : Insaisissable 1 – Ne me touche pas ; et je tenais à remercier les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce […]

  • Reply Insaisissables des couvertures magnifiques ! | Take A Book - Chroniques littéraires 8 août 2013 at 19 h 03 min

    […] de l’histoire de Tahereh Mafi mais en plus d’une histoire géniale ( mes chronique du tome 1 et du tome 2 ) les couvertures américaines sont tout simplement merveilleuse. Aujourd’hui […]

  • Reply Interview de Tahereh Mafi | Take A Book - Chroniques littéraires 28 septembre 2013 at 9 h 01 min

    […] Artémissia, une auteur dont j’adore la trilogie : Insaisissable ( mes chroniques du tome 1 & 2 ) . Alors juste avant la sortie de la nouvelle sur Warner et le dernier tome de la […]

  • Reply Ma chronique – Insaisissable 1,5 : Ne me résiste pas de Tahereh Mafi | Take A Book - Chroniques littéraires 1 octobre 2013 at 11 h 27 min

    […] des personnages, du style de l’auteur. Vous pouvez retrouver mes chroniques du tome 1 et 2 : Ne me touche pas et Ne m’échappe pas. Je remercie les éditions Michel Lafon pour m’avoir permis de découvrir […]

  • Reply Ma chronique – Insaisissable 3 : Ne m’abandonne pas de Tahereh Mafi | Take A Book - Chroniques littéraires 16 mars 2014 at 12 h 32 min

    […] au cœur en refermant le livre. Vous pouvez retrouver mes chroniques sur les deux premiers opus, ici et ici ainsi que la nouvelle sur Warner. Je tiens  à remercier chaudement les éditions Michel […]

  • Leave a Reply