web analytics
Adulte Contemporain Fleuve Editions

Ma chronique – A la mesure de nos silences de Sophie Loubière

5 février 2015

présentation 1

A la mesure de nos silences
Auteur :
Sophie Loubière
Editions : Fleuve
Pages : 302
Tome : 1
Prix : 17,90€
Date de sortie : 8 Janvier 2015
Public : Adulte
Amazon : À la mesure de nos silences

Résumé

«  » – Deux jours de ta vie. Deux jours pour changer les choses » Jamais Antoine n’aurait pensé que son grand-père puisse agir ainsi : il y a quelques heures à peine, l’adolescent sortait du lycée, s’apprêtant royalement à raté sont bac. Kidnappé par papi à bord d’un vieux coupé Volvo, il roule à présent vers l’inconnu, privé de son iPhone. A 82 ans, François Valent, journaliste brillant, aura parcourut le monde et couvert tous les conflits du globe sans jamais flancher. S’il a conclu un marché avec son petit fils, c’est pour tenter de le convaincre de ne pas lâcher ses études. Mais ce voyage improvisé ne se fera pas sans heurs. La destination vers laquelle le vieil homme conduit Antoine – La ville de Villefranche-de-Rouergue, où il a grandit – a ce parfum particulier de remords. C’est là que l’enfance de François a trébuché. Lors d’un drame sanglant de la Seconde Guerre mondiale dont l’Histoire a gardé le secret. A la fois quête du souvenir et voyage initiatique, cette échappée belle les révélera l’un à l’autre. La vraie vie n’est jamais là où on l’attend.»chronique 1

Cette chronique ne sera pas comme les autres mes amis, en effet je vais laisser ma place à une très bonne chroniqueuse Cicé. Je tiens à remercier les éditions Fleuve pour ce livre.

Antoine ne sait pas vraiment ce qu’il veut faire de sa vie, au grand désespoir de sa famille. Mais un beau jour son grand-père va faire une chose folle : le kidnapper !

Je crois que ce qui m’a le plus plu dans cette histoire est  la sincérité des personnages, ils sont criants de vérité  et Antoine et son grand père sont vraiment représentatifs du conflit et de l’incompréhension inter-générationnelle.

Car dès le début on se rend bien compte que le petit-fils joue à la guerre sur son Pc et son grand père lui a réellement vécu la guerre et ce constat est dramatique. On se rend compte que peu importe ce que nous apprend l’Histoire l’être humain répète les mêmes erreurs au lieu d’en tirer des leçons.

D’un point de vue historique le récit raconté au travers de l’enfance de François est un drame de la seconde guerre mondiale dont je n’avais pas connaissance, il n’est pas mentionné dans les manuels d’histoire et pour cela je tire mon chapeau à l’auteur.

Mais même si ce livre est poignant, et j’en ai bien conscience, je n’ai pas réussi à me sentir impliquée réellement et je ne sais pas pourquoi.Peut-être que je n’étais pas dans le bon état d’esprit pour vraiment lire une histoire comme celle d’Antoine et François.

Le style de l’auteur est juste, sincère et les passages racontant le passé sont décrits de façon vraie sans tomber dans une surenchère d’atrocités, l’auteur a su montrer que parfois la vérité se suffit à elle-même.

Pour finir un roman qui je pense nous invite à réfléchir sur la réalité de la vie ou comment nos remords du passé influent sur notre présent et peuvent malheureusement définir notre futur ainsi que celui de notre descendance.
8/10

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Aurélie Sinoir 5 février 2015 at 11 h 38 min

    Une grosse envie de découvrir ce roman du coup! Merci pour cette jolie chronique !

    • Reply Moody 5 février 2015 at 12 h 22 min

      Merci à toi pour ton commentaire 🙂

  • Reply Bilan du mois de Janvier | Prévisionnel du mois de Février 2015 | Take A Book - Chroniques littéraires 13 février 2015 at 10 h 02 min

    […] A la mesure de nos silences – Chronique Cicé […]

  • Reply Léa Touch Book 20 février 2015 at 18 h 28 min

    J’ai beaucoup aimé cette lecture 🙂

    • Reply Moody 21 février 2015 at 18 h 09 min

      Ravie de lire ce commentaire 🙂

    Leave a Reply