web analytics
Adulte Bit-Lit Chroniques Divers J'ai lu J'ai lu Science-Fiction

Ma chronique – Londres la ténébreuse : La fugitive de Withechapel de Bec McMaster

2 mai 2015

présentation 1

la fugitive de WhiteChapel
Auteur :
Bec McMaster
Editions : J’ai lu
Pages : 379
Tome : 1
Prix : 7,95€
Date de sortie : 15 avril 2015
Public : Adulte
Amazon : Londres la ténébreuse, Tome 1 : La fugitive de Whitechapel

Résumé

«Sans le sou, en charge de ses petits frère et soeur, Honoria Todd s’installe à Whitechapel, où elle espère échapper au terrible lord Vickers. Mais dans cet obscur quartier de Londres, où peu de personnes se risquent, les bandits règnent en maîtres. Et trouver refuge en ce lieu pourrait tout aussi bien jeter Honoria entre les mains du légendaire et redoutable Blade. Ce sang bleu renégat est l’ennemi juré de Vickers. Quand Blade propose justement à Honoria un marché, cette dernière accepte, en échange de sa protection. Mais à ses yeux, est-elle un instrument de vengeance contre Vickers ou sa seule chance de rédemption ?»

chronique 1

Cette chronique ne sera pas comme les autres mes amis, en effet je vais laisser ma place à une très bonne chroniqueuse Cicé. Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour cette jolie découverte !

Honoria Todd, se retrouve avec son frère et sa sœur à charge depuis l’assassinat de son père. Elle s’enfuit dans le quartier de Whitechapel pour s’y cacher et là elle va rencontrer l’homme qui « gouverne » ce quartier. Cette rencontre pourrait être son salut ou sa perte.

Il y a bien longtemps que je n’avais pas lu d’histoire de vampires et autres monstres légendaires. Et ça fait du bien. Même si au début j’étais un peu perdue avec les noms « d’espèces » mais ça n’a pas duré. Car l’auteur fait tout pour qu’on se sente bien dans son monde.
Puis l’histoire se met progressivement en place et va évoluer sans pause. Ce qui permet une lecture soutenue où on ne s’ennuie pas. J’ai aimé le contraste entre l’époque des ducs, rois et reines et la modernité liée à des mécaniques dignes de cyborgs.

Ici le côté fantastique est abordé de manière scientifique car les créatures ne sont pas forcément comme celles que l’on nous dépeint d’habitude dans les romans du genre. Ça change et ça n’est pas pour me déplaire.

J’ai aimé Honoria car malgré tous les ennuis auxquels elle fait face elle essaie de lutter et de rester digne. Blade est sombre et charismatique ce qui produit un charmant mélange envoûtant. La romance s’installe doucement et n’est pas le point central de l’histoire ce qui pour ma part donne du piment au récit.

L’auteur a un très bon style. Elle ne s’attarde que sur ce qui est essentiel au déroulement de son roman.

Pour finir un roman fantastique que l’on prend plaisir à lire, et pour moi une initiation au steampunk !
7/10

You Might Also Like

No Comments

  • Reply nosamislesmots 2 mai 2015 at 21 h 17 min

    Ca me tente bien mais je ne suis pas sûr que j’aimerai parce que je n’aime pas trop le genre fantastique. A tenter!

    • Reply Moody 2 mai 2015 at 22 h 03 min

      Oui pourquoi pas 🙂 Moi je sais que la chronique de Cicé m’a donné envie 🙂

  • Reply bea285 2 mai 2015 at 23 h 27 min

    J’ai vraiment hâte de tester ce mélange de romances et de steampunk qui est dans ma PAL depuis peu. D’autant que je suis une fervente de ce genre. 🙂

    • Reply Moody 3 mai 2015 at 21 h 35 min

      Bonne lecture alors 🙂

  • Reply Bilan du mois de Mai| 2015 | Take A Book - Chroniques littéraires 11 juin 2015 at 22 h 27 min

    […] Fugitive de Whitechapel – Chronique Cicé […]

  • Leave a Reply