web analytics
Chroniques Dystopie Fantastique Lumen Young Adult

Ma chronique – In the after 2 : in the end de Demitria Lunetta

13 mai 2015

présentation 1

in the end
Auteur :
Demitria Lunetta
Editions : Lumen
Pages : 406
Tome : 2
Prix : 15€
Date de sortie : 2 Avril 2015
Public : Young Adult
Amazon : In the end

Résumé

«Trois mois se sont écoulés depuis qu’Amy s’est échappée de New Hope. Depuis qu’elle a vu Baby ou Kay ou Ray pour la dernière fois. Elle survit seule, comme elle le faisait avant d’être « sauvée » et emmenée dans ce qu’elle croyait être un endroit sûr. Même alors qu’elle recherche de nouvelles provisions, la voix de son ancienne camarade Kay retentit grâce à l’oreillette qu’elle possède depuis son départ. Et, d’un ton désespérée, Kay lui murmure quatre mots, qu’Amy espérait ne jamais entendre : Dr. Reynolds détient Baby. Une course contre la montre démarre, car Baby est en grand danger, sa vie est menacée par le docteur qui a aidé à la fin du monde. Pour sauver la vie de Baby, Amy va devoir se rendre jusqu’à Fort Black, une ancienne prison transformée en une colonie de survivants où elle devra trouver Ken – le frère de Kay – car il détient la solution pour la survie de Baby. Mais avant qu’elle puisse faire quoi que ce soit, elle devra survivre dans le plus sombre des endroits. Le moindre faux pas coûterait non seulement la vie de Baby et d’Amy mais menacerait également la survie des gens dans le Monde d’Après.»

chronique 1

Si vous suivez le blog attentivement vous devez savoir que j’avais tout simplement adoré le premier tome de ce dyptique c’était un magnifique coup de coeur (lire ma chronique). Je tiens à remercier les éditions Lumen pour ce livre.

Quelle joie de tenir ce livre entre mes mains ! Car je savais qu’il contenait toutes les réponses à mes nombreuses questions, car si vous avez lu le premier tome vous savez que nos esprits fourmillent d’interrogations quant à la survie des personnages. Et bien l’auteur vous sert tout ça sur un plateau d’argent.

On retrouve Amy 3 mois après la fin du premier tome, et à mon plus grand étonnement elle n’est pas du tout allée là où elle devait et au final rien n’a bougé. Je ne m’attendais tellement pas à ça, je pensais qu’on allait reprendre là où on était et continuer dans la lancée. Et bien pas du tout…

Ce roman est à mes yeux beaucoup, beaucoup plus lent que le premier. Je ne dirais pas que je suis déçue car au final on a toutes les réponses qu’on voulait mais quand même je n’ai pas pu m’empêcher de me dire : pourquoi l’auteur n’insuffle pas la même puissance qu’au tome 1 ?

J’ai quand même dévoré ce roman car je voulais tout savoir, du comment du pourquoi, et surtout savoir si nos personnages allaient s’en sortir. Sur ce point l’auteur est toujours aussi incisive, elle n’hésite pas à maltraiter nos personnages, et maltraiter nos petits coeurs au passage.

Je n’ai pas bien compris une seule chose, l’importance que va donner l’auteur à un personnage que nous rencontrons dans ce tome. Je n’ai pas eu l’impression qu’il allait être si important et dans les dernières pages on se rend compte que si il l’est… J’avoue qu’il y a pleins de petites choses qui m’ont chagrinée sur la fin du roman. J’ai encore plein de questions, j’aurais aimé un épilogue ou quelque chose dans le genre. Car Amy prend plein de décisions en 2 lignes et puis boom point final… Je n’ai pas compris tous ses choix… Bref les fins ouvertes et moi ne sommes décidément pas amies !

Pour finir, un dyptique qui vaut vraiment le détour même si la fin n’est pas celle que j’avais en tête.

7/10

You Might Also Like

No Comments

  • Reply ducotedechezcyan 13 mai 2015 at 10 h 16 min

    J’ai trouvé aussi la fin trop rapide, surtout en comparaison de la 1e partie, qui était un peu trop longue à mon goût. Les fins ouvertes ne me gênent pas, là j’aurais quand même apprécié que la conclusion soit développée plus que ça.

    • Reply Moody 13 mai 2015 at 16 h 36 min

      Idem ici 🙂

  • Reply Bilan du mois de Mars | 2015 | Take A Book - Chroniques littéraires 13 mai 2015 at 18 h 09 min

    […] In the end (le 26 avril) – Ma chronique […]

  • Leave a Reply