web analytics
Adulte Chroniques Contemporain Pygmalion

Ma chronique – Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain

23 juin 2016

présentation 1

Quand la nuit devient jour
Auteur :
Sophie Jomain
Editions : Pygmalion
Pages : 238
Tome : 1
Prix : 16€
Date de sortie : 27 Avril 2016
Public : Adulte
acheter-amazon

 

Résumé

«« On m a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m enfonce une épine dans le pied, décrire l échauffement d une brûlure, parler des n uds dans mon estomac quand j ai trop mangé, de l élancement lancinant d une carie, mais je suis incapable d expliquer ce qui me ronge de l intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n est en mesure de m aider. Dieu, la science, la médecine, même l amour des miens a échoué. Ils m ont perdue. Sans doute depuis le début.
J ai vingt-neuf ans, je m appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée. » »

chronique 1

Un livre dont j’ai beaucoup entendu parler, le tout nouveau Sophie Jomain ! Je remercie les éditions Pygmalion pour cette très belle lecture.

Camille n’a plus la force de lutter, elle a envie de pouvoir enfin souffler, se reposer. Et après s’être battue pendant des années une solution s’offre à elle, comme une évidence, l’euthanasie volontaire assistée

Que vous dire sur ce roman… Il m’a tout simplement bouleversée, il m’a été impossible de sortir de l’histoire complètement indemne. Je me suis posée beaucoup de questions sur mes propres convictions et rien que pour ça je remercie l’auteur.

La dépression… Voilà un mot que l’on utilise à tout va de nos jours, mais les personnes qui en souffrent au point que rien ne les soulage vraiment est une expérience très douloureuse à lire. J’ai eu envie de secouer Camille plus d’une fois, de lui ouvrir les yeux, et en même temps qui suis-je pour lui dire que ça souffrance n’est pas si puissante ? Si réelle ?

Le sujet de l’euthanasie où je pensais avoir une opinion bien dessinée s’est complètement floutée suite à cette lecture. Plusieurs fois j’ai eu la gorge nouée, j’ai versé plus d’une larme aussi car l’auteur décrit avec une vérité chaque sentiment, sensation.

Le voyage que l’on entame avec notre héroïne n’est pas simple, mais la détermination, la force tranquille de Camille m’a imposé le respect et j’ai eu l’impression d’être avec elle de A à Z. Au bout d’un moment peu m’importaient ses décisions tant qu’elle était en paix avec elle-même, prête à pouvoir souffler une bonne fois pour toutes.

La fin de ce roman m’a laissée bouche bée, je n’y croyais pas que je puisse avoir vécu ce roman avec une telle intensité et ne pas lire noir sur blanc mon dénouement. Il ne me manque que quelques pages, lignes, mots pour vraiment pouvoir conclure cette histoire.

Pour finir, Sophie Jomain signe un roman sur deux sujets tabous mais elle le fait magnifiquement bien !

 

9/10

You Might Also Like

No Comments

  • Reply L'évasion Littéraire 23 juin 2016 at 10 h 35 min

    Ce livre me fait super envie! Contente qu’il t’ait plu! En même temps c’est du Sophie Jomain x)

    • Reply Moody 24 juin 2016 at 8 h 23 min

      Oui cela résume pas mal 🙂

  • Reply Valou 24 juin 2016 at 9 h 28 min

    Coucou, superbe chronique. Je l’ai lu le jour de sa sortie et c’est vrai que j’ai été incapable de m’en défaire avant la fin (aujourd’hui encore, l’histoire me trotte toujours autant dans la tête). J’ai pris une claque avec ce livre et j’ai pleuré des torrents de larmes.
    Bon week-end et belles lectures!!!

    • Reply Moody 24 juin 2016 at 20 h 42 min

      Oui elle reste en tête cette histoire 🙂 Belles lectures à toi !

  • Reply Margaux 24 juin 2016 at 12 h 47 min

    Superbe livre, tellement différent de ce qu’elle fait d’habitude ! Impossible de décrocher, le sujet est si bien traité, et cette fin est exactement ce que j’attendais.

    • Reply Moody 24 juin 2016 at 20 h 43 min

      Cette fin est ambigüe ! Mais j’espère que celle que je veux est la bonne 🙂

  • Reply ImionnSiad 24 juin 2016 at 15 h 28 min

    Comme je suis tellement d’accord avec toi. Ce livre m’a cloué personnellement.
    J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour Camille, pour pleins de raisons personnelles.
    J’ai même eu de la peine à ce que ma chronique retranscrive de manière cohérente mon ressenti face à cette classe littéraire.

    • Reply Moody 24 juin 2016 at 20 h 43 min

      Oui les sujets traitaient ne sont pas évidents et l’auteur le fait avec brio 🙂

  • Reply madoniebook 10 juillet 2016 at 17 h 10 min

    Coucou ! Je te suis un peu sur youtube et j’ai été contente de voir que tu parles de ce livre qui n’est pas sur ma wish list mais qui fais partie de ces livres qui nous tente et qui comme toi me faisais peur en ce qui concerne les émotions. Avec ton article et la vidéo de Audrey le souffle des mots et aussi les commentaires sur ton article ce livre va très vite être dans ma PAL. Merci à toi car ton article est si bien écrit et tes viďéos géniales ! Biz

    • Reply Moody 10 juillet 2016 at 19 h 13 min

      Merci beaucoup <3 J'espère que tu aimeras cette histoire ! Tiens moi au courant !

  • Reply Lily Rose 12 juillet 2016 at 13 h 16 min

    C’est un livre qui me tenterait bien, mais j’ai peur d’avoir la boule dans la gorge tout le long…Je le garde en mémoire, je verrai si je me lance ou non…

  • Reply Ma toute petite culture 25 novembre 2016 at 23 h 30 min

    J’ai lu ce roman aujourd’hui et comme toi mon opinion sur l’euthanasie a été réfléchie à nouveau, et rien que pour ca le roman vaut le coup ! Tout ce qui a trait à la dépression est également intéressant et courageux de la part de l’auteure. Seul bémol pour moi : la fin, qui me frustre totalement !!! Comme tu le dis si bien, quelques mots de plus auraient suffi…

    • Reply Moody 26 novembre 2016 at 10 h 05 min

      Cette fin est trèèèèès frustrante oui lol

    Leave a Reply