web analytics
Chroniques Divers Macadam Fantastique Milan Young Adult

Ma chronique – Dividing Eden de Joelle Charbonneau

7 septembre 2018


Autrice : Joelle Charbonneau
Editions : Milan
Pages : 301
Tome : 1
Prix : 15,90€
Date de sortie :  6 Juin 2018
Public : Y.A

 

Résumé

 

«Lorsque leur père le roi et leur frère aîné meurent, les jumeaux Carys et Andreus doivent s’affronter dans une série d’épreuves pour déterminer lequel des deux régnera sur le royaume d’Eden.

Eux qui n’ont jamais pensé à accéder au pouvoir et qui ont passé toute leur vie à se protéger mutuellement se retrouvent en concurrence pour la première fois. Andreus bénéficie du soutien du Conseil, Carys de celui du peuple. Impossible a priori de les départager, mais, dans l’ombre, chacun intrigue pour voir son favori monter sur le trône.

Malgré leur attachement, s’engage une bataille sans merci entre le frère et la sœur. Jusqu’où sont-ils capables d’aller pour obtenir la couronne ? Peuvent-ils continuer à se faire confiance ? Doivent-ils écouter les conseils de ceux qui, prétendument pour leur bien, les éloignent l’un de l’autre ?»

J’ai découvert Joëlle Charbonneau il y a quelques années avec sa trilogie que j’avais beaucoup aimée : l’élite. Ayant gardé un très bon souvenir du style et du rythme qu’il y avait eu dans cette histoire j’étais intriguée de voir ce que l’autrice nous réservait pour cette nouvelle saga.

Et je dois dire que je suis un peu plus mitigée que je ne l’espérais et ça tient en une seule explication : les personnages principaux. Je ne les ai pas supportés sur toute la première moitié du livre, et sur 300 pages malheureusement c’est long…  Heureusement que cela s’arrange un peu sur la fin ce qui m’a permis de remonter la note que j’ai attribuée à cette lecture.

Il faut dire que Carys et Andreus n’ont pas grand chose d’attachant même une fois que l’on gratte la surface, ou du moins celle que nous laisse voir pour le moment l’autrice. Carys est froide, très froide et j’ai eu envie de la secouer plus d’une fois durant ma lecture. Ses décisions étaient toutes pires les unes que les autres. Quant à son frère, Andreus, j’ai rarement vu un personnage aussi imbu de lui même, près à tout pour réussir.

Heureusement certains personnages secondaires viennent contrebalancer tout ça et ils amènent beaucoup de questionnements et d’intrigues. Il me tarde de voir comment les pièces vont bouger sur l’échiquier dans le second tome. Car oui, je pense que je me laisserais tenter par la suite, pour voir si la partie fantastique du livre sera un peu plus exploitée.

Ce qui m’amène à ma dernière mini déception, ce côté fantastique je l’attendais de pied ferme on comprend qu’il est sous-jacent mais il m’aura cruellement manquée. Peut-être que si c’était arrivé plus tôt cela aurait amené une action différente et que j’aurais moins focalisé sur les défauts des personnages principaux.

Le monde imaginé par Joelle Charbonneau reste néanmoins intriguant. Entre l’importance du vent, les créatures sombres qui rodent et cette importance de la lumière on ressent la pression des habitants d’Eden. Les intrigues de la Cour sont aussi une partie intéressante on ne sait jamais sur quel pied danser lorsqu’un membre du Conseil ouvre la bouche ! Je suis impatiente que les masques tombent.

Pour finir, un monde avec un gros potentiel mais des personnages agaçants…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.