Adulte Chroniques Historique J'ai lu Romance Saga : Les Bedwyns

Ma chronique – La saga des Bedwyn 6 : Le mystérieux Duc de Bewcastle de Mary Balogh

27 mars 2019


Autrice : Mary Balogh
Editions : J’ai lu
Pages : 312
Tome : 6
Prix : 6,95€
Date de sortie :  19 Novembre 2014
Public : Adulte

 

Résumé

«L’arrogant duc de Bewcastle ne côtoie que la société la plus raffinée. Aussi prend-il pour une domestique maladroite la brunette mal fagotée qui vient de l’asperger de citronnade. En réalité, il s’agit de Christine Derrick, une jeune veuve aussi gaffeuse qu’impertinente. D’abord agacé, Wulfric est vite séduit par sa joie de vivre. Sans détours, il lui propose de devenir son protecteur. À sa grande stupeur, Christine refuse. En proie à des tourments qu’il n’imaginait pas, le duc en vient à demander sa main. Aucune femme sensée ne déclinerait une proposition si mirifique. Mais Christine n’est pas comme les autres : elle veut un mari qui ait un cœur…»

Alalalala la saga des Bedwyn et moi, quelle histoire d’amour et depuis des années en plus ! Moi qui ne suis pas du tout une adepte des romances historiques, cette série là pourtant a su me capturer dès les premières pages du tome 1, d’ailleurs vous pouvez retrouver mes avis précédent sur le blog : Saga des Bedwyn.

Durant ma lecture des cinq précédents tomes, le frère aîné de la famille Bedwyn, pique forcément notre curiosité. Le Duc est quelqu’un de très solitaire, très froid et surtout hypra rigide ! Du coup j’avais envie de savoir ce qui pouvait se cacher derrière ces murailles savamment mises en place. Car quand on connait le reste de la fratrie on se dit que quelque chose ne colle pas !

Et l’autrice m’aura comblée avec ce tome, toutes les interrogations (et attentes) que j’avais sur lui m’ont été servies sur un plateau d’argent durant ma lecture. On comprend tout de ce personnage et j’ai découvert tellement de facette de Wulfric que j’en avais des étoiles plein les mirettes.

Pour faire face au Duc il nous fallait un personnage féminin « qui en impose » et j’ai été ravie de découvrir Christine au fur et à mesure que je tournais les pages. Son côté « cash » et maladroit va apporter beaucoup de spontanéité dans la vie si millimétrée du Duc. J’avoue avoir ri à leurs dépends plus d’une fois !

Pour finir, un sixième tome qui clôture parfaitement cette saga familiale !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.