Adulte Chroniques Divers Fantastique Historique Saga : Le protectorat de l'ombrelle

Ma chronique – Le protectorat de l’ombrelle 3 : sans honte de Gail Carriger

29 mars 2019


Autrice : Gail Carriger
Editions : Livre de poche
Pages : 421
Tome : 3
Prix : 7,10€ (Je n’ai pas trouvé le même GF que moi)
Date de sortie :  13 Novembre 2013
Public : Adulte

 

Résumé

«Après les événements survenus en Écosse, Alexia est retournée vivre chez ses parents. La reine Victoria l’a exclue du Cabinet fantôme, et Lord Akeldama, la seule personne qui pourrait expliquer sa condition délicate, a inopinément quitté la ville. Pour couronner le tout, Alexia découvre que les vampires de Londres ont juré sa mort. Tandis que Lord Maccon met toute son énergie à boire et que le Professeur Lyall tente désespérément de maintenir la cohésion au sein de la meute Woolsey, Alexia s’enfuit en Italie à la recherche des mystérieux Templiers. Ils devraient pouvoir l’aider, à moins qu’ils ne soient plus nuisibles que les vampires. Surtout armés de pesto… Un troisième tome rythmé et fort en révélations !»

Cette fois ci je n’ai pas attendu 6 ans pour lire la suite de cette saga, je m’améliore on dirait ! Vous pouvez retrouver mes avis précédents sur les aventures d’Alexia Tarabotti ici : Sans âme et sans forme. Plus sérieusement avec la fin du tome deux j’ai été obligée de me plonger dans ce troisième tome, je voulais savoir les répercussions que cela allait engendrer.

Et je n’ai pas été déçue ! J’ai tellement compatis pour notre héroïne sur les premiers chapitre du roman, revoir sa famille (ignoble la plupart du temps) m’a fait grincer des dents une bonne partie du début. Voir qu’un autre personnage se  complaisait dans son malheur me donnait des envies de meurtres, bref ce début de lecture était mouvementé.

Mais j’ai rapidement laissé tout ça au second plan quand j’ai compris où nous amenait l’autrice : en Italie sur les traces des origines d’Alexia. J’étais super curieuse de voir ce que cela allait donner et toute la trame de fond avec les templiers m’a laissé pantoise. Tout s’imbriquait facilement et je prenais un malin plaisir à tourner les pages.

La double enquête de ce tome m’a dérangée, car je me moquais un peu de ce qui se passait en Angleterre (comment ça je suis rancunière ? :P) je voulais vraiment avancer en Italie. C’est pourquoi ces passages m’ont parus longs et pas forcément intéressants, même si j’ai pris toute la mesure des chamboulements qu’ils allaient amener. Sur le moment c’était Alexia ou rien !

La fin est haute en couleurs et j’ai savouré chaque mot. J’aurais aimé que notre héroïne en fasse voir des vertes et des pas mûres au gros goujat de l’histoire car j’ai trouvé que tout était bien trop vite pardonner… J’ai eu envie de me plonger dans la suite directement dans la foulée mais j’ai préféré m’arrêter là pour le moment. En effet la quête « fil rouge » n’a que peu avancer dans ce troisième opus et je ne voulais pas me lasser en lisant 3 tomes dans la foulée. J’espère néanmoins lire la suite courant de cette année.

Pour finir, un tome trois riche en révélations sur notre héroïne !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.